En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18 h à 20h et vous propose ses coups de cœur.

 Etaient présents Mounir, Marie-Louise, Maryse, Olivier, Catherine, Stéphanie, Françoise, Annie et Mirentxu

 Les Heures indociles de Eric Marchal a retenu l'attention de Marie-Louise, ce mois-ci. En 1903, alors qu'Edouard VI a succédé à sa mère la reine Victoria à la tête de l'Empire britannique, le mouvement des suffragettes est créé. Eric Marchal s'attache à raconter ce mouvement qui revendique l'obtention du droit de vote féminin à travers trois personnages hauts en couleur. Olympe Lovell, jeune suffragette, Thomas Bellamy, médecin d'origine annamite et Horace de Vere Cole rentier farfelu, spécialisé dans le canular. Les femmes britanniques obtiendront le droit de vote (pour les plus de 30 ans) en 1918.

OPAC Détail de notice

Marie-Louise a trouvé intéressant quoique difficile Double fond d'Elsa Osorio

Une femme médecin, apparemment sans histoires est retrouvée noyée dans le port de Saint-Nazaire. La journaliste locale ne croit pas à la thèse du suicide et va mener l'enquête. Elle découvrira la dictature militaire argentine et ses horreurs. Marie-Louise a trouvé déroutante l'utilisation de différents prénoms pour un même personnage, ce qui complexifie le récit.

OPAC Détail de notice

L'homme qui voyait à travers les visages d'Eric-Emmanuel Schmitt a plu à Olivier. Beaucoup de personnages dans ce roman qui s'intéresse à la notion d'identité et questionne le rapport entre violence et religion. Augustin a un don : il est capable de voir les morts à travers les vivants. Alors qu'il est stagiaire dans un journal local, il mène l'enquête sur l'attentat de Charleroi dont il a été témoin et rencontrera Eric-Emmanuel Schmitt qui se place ici dans le rôle d'interlocuteur privilégié sur la spiritualité. Ce roman est amusant, truculent même parfois, riche en réflexions philosophiques et bien écrit.

OPAC Détail de notice

Catherine a lu un autre roman d'Eric-Emmanuel Schmitt ce mois-ci, Madame Pylinska et le secret de Chopin. Madame Pylinska est la professeur de piano polonaise excentrique qui initiera le jeune Eric-Emmanuel Schmitt aux secrets de la musique. Le roman dépeint avec justesse et sensibilité les relations entre cette femme passionnée et ce jeune apprenti en quête du sens de la vie.

OPAC Détail de notice

Catherine s'est intéressée à la transcription des émissions radiophoniques estivales de Sylvain Tesson Un été avec Homère. L'inlassable baroudeur philosophe s'est reclus sur une île grecque et revisite l'Iliade et l'Odyssée. Il décortique les textes et  nous offre ses éclairages, ses réflexions. Le tout est très intéressant et accessible.

OPAC Détail de notice

Stéphanie a pris beaucoup de plaisir à la lecture de L'Outsider de Stephen King. Terry Maitland est entraîneur de Base-ball et professeur d'anglais respecté, mais il est  également le tueur d'un jeune garçon de onze ans retrouvé massacré.  C'est tout du moins ce que désigne l'ensemble des preuves recueillies (témoignages et traces ADN). Et pourtant... Terry Maitland a un alibi en béton : il était ailleurs au moment du meurtre entouré de témoins et filmé. C'est un thriller fantastique dans la lignée des meilleurs du grand maître.

OPAC Détail de notice

Stéphanie a été déçue par l'unité alphabet de Jussi Adler-Olsen.

Pendant la seconde guerre mondiale, deux aviateurs anglais prennent place dans un train empli d'officiers allemands blessés. Ils prennent la place de deux d'entre eux et sont dirigés vers un hôpital psychiatrique où ils simuleront la folie. L'un des deux anglais parviendra à s'enfuir mais restera hanté par le sort de son camarade resté au sein de l'établissement. En 1972, à l'occasion des Jeux Olympiques de Munich, il décide de savoir ce que son compagnon d'infortune est devenu.

Stéphanie préfère les romans du Département V du même auteur.

OPAC Détail de notice

 Stéphanie a également lu Les temps sauvages de Ian Manook , second tome des aventures de Yeruldelgger, enquêteur mongol.  L'enquête est toujours aussi passionnante et bien ficelée. L'écriture incisive et rythmée. Une réussite!

OPAC Détail de notice

Enfin, Stéphanie a aimé La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker, précédemment présenté (et modérément apprécié) au club des lecteurs. 

OPAC Détail de notice

Maryse a lu avec grand intérêt Olga de Bernhard Schlink. Olga est une jeune orpheline née en Silésie au XIXème siècle, recueillie par une grand-mère froide qui ne l'aime pas.

La jeune fille silencieuse et solitaire se lie bientôt d'amitié avec le jeune garçon d'une famille aisée. L'amitié se transforme peu à peu en histoire d'amour, réprouvée par la famille du jeune homme. Déterminée et ambitieuse, elle réussira à devenir institutrice. Influencé par les discours de Bismarck, lui veut participer à la grandeur de l'Allemagne et partira conquérir l'Afrique du Sud, l'Argentine, la Sibérie en massacrant les populations indigènes au passage. Olga sait qu'il trouve la mort en Arctique en 1913 mais continue à lui écrire jusqu'en 1971. L'écriture est simple, l'émotion est tout en justesse et retenue.

OPAC Détail de notice

Maryse s'est beaucoup amusée à la lecture de L'explosion de la tortue de Eric Chevillard. Le narrateur achète une tortue de Floride, la place dans un aquarium. Il part un mois en vacances et à son retour la tortue meurt (explose...). De digression en digression, le narrateur qui est la mauvaise foi incarnée, va parler de tout. Ce roman est complètement absurde, le style en est très drôle. Maryse a passé un bon moment.

OPAC Détail de notice

Françoise a lu à son tour, avec grand plaisir, Frappe-toi le coeur et les prénoms épicènes de Amélie Nothomb.

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

 En revanche, Françoise a été déçue par Dix-sept ans d'Eric Fottorino, aimé et présenté par Annie lors d'un précédent club des lecteurs. Ce roman est pourtant servi par une belle écriture mais Françoise n'a pas été touchée. Elle est restée extérieure au roman. Contrairement à L'homme qui m'aimait tout bas qui l'avait beaucoup émue, où l'auteur racontait son père adoptif.

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

Annie a beaucoup aimé Les gratitudes de Delphine de Vigan. Ce roman est touchant, fluide, bien écrit. Mishka est une vieille dame atteinte d'Alzheimer admise en Ehpad entourée de Marie et aidée par Jérôme, orthophoniste. L'histoire est très belle, apportant un regard sensible et bienveillant sur les rapports humains.

OPAC Détail de notice

Spinoza est un philosophe dont l'oeuvre est particulièrement complexe et difficile à aborder. Mounir porte à notre attention le captivant essai de vulgarisation de Frédéric Lenoir Le miracle Spinoza qui permet de se familiariser avec la pensée de cet homme tellement en avance sur son temps.

OPAC Détail de notice

 

Mounir a également aimé Le Cosmos et le lotus de Trinh Xuan Thuan (à emprunter sur ReVOdoc). Dans cet essai, le brillant astrophysicien nous parle de son histoire personnelle , de l'astrophysique et nous livre ses réflexions philosophico-religieuses. L'ensemble est abordable et passionnant.

 Mounir a eu un véritable coup de cœur pour L'élégance du hérisson de Muriel Barbery. Une relation va se nouer entre une vieille concierge acariâtre et méprisante, très cultivée et une jeune adolescente surdouée résolue à se donner la mort. Les personnages sont complexes et décalés. Le roman est subtil.

OPAC Détail de notice

 Il est interdit de s'asseoir sur Le rocher de Tanios sous peine de disparaître. De cette légende, Amin Maalouf, formidable conteur, nous offre un récit incroyablement réaliste, d'où nous sommes bien en peine de démêler le vrai du faux. Ce roman ayant obtenu le prix Goncourt en 1993 est un autre coup de coeur de Mounir.

Enfin, Mounir nous présente deux documentaires qui l'ont beaucoup intéressé : Comment philosopher en Islam de Souleymane Bachir Diagne (à emprunter sur ReVOdoc). Le philosophe sénégalais revendique la place que la philosophie n'a jamais cessé d'occuper depuis son origine au sein de la religion musulmane. Et Hippocrate aux enfers : les médecins des camps de la mort de Michel Cymes dans lequel l'auteur, s'appuyant sur des témoignages relate les atrocités commises lors des pratiques médicales et les expérimentations des médecins nazis.

OPAC Détail de notice

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir