En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18 h à 20h et vous propose ses coups de cœur.

 Etaient présents Marie-Louise, Catherine, Olivier, Chantal et Mirentxu

Marie-Louise a apprécié Péril en Mer d'Iroise de Jean-Luc Bannalec. L'auteur, un allemand écrivant sous pseudonyme connaît parfaitement la Bretagne.

Trois meurtres sont commis en trois lieux différents de ce morceau de Finistère qui s'étend de Douarnenez à Concarneau. L'inspecteur Dupin est de nouveau à l'oeuvre pour tenter d'élucider ces crimes. Le récit mêle habilement faits réels, tels que la contrebande ou la surpêche et mythes et légendes celtes. c'est bien écrit et agréable.

OPAC Détail de notice

Catherine a lu à son tour Le procès du cochon de Oscar Coop-Phane, auteur que nous avions accueilli à la médiathèque dans le cadre "des écrivains se livrent". A l'instar des procès intentés aux animaux au XIIe et XVIIe siècle, nous assistons ici au procès d'un cochon, accusé d'avoir mangé l'épaule et la joue d'un jeune enfant. Pour Catherine, le roman est ambivalent, très concis et bien écrit.

 OPAC Détail de notice

Catherine a été intéressée par la lecture d'âpre cœur de Jenny Zhang (à emprunter sur RéVOdoc). Ce récit, en partie autobiographique, nous dépeint les conditions de vie effrayantes de jeunes chinoises dont les familles ont tout quitté pour émigrer aux Etats-Unis avec l'espoir d'y trouver une vie meilleure. L'écriture est crue et rien n'est épargné au lecteur 

 

 Chantal a vraiment beaucoup aimé La punition qu'elle mérite, dernier roman policier d'Elizabeth George. Un diacre est arrêté car il est accusé anonymement d'être pédophile. Il est retrouvé pendu dans sa cellule. La police conclut à un suicide mais son père est convaincu qu'il s'agit d'un meurtre. Le roman est addictif, les personnages sont drôles, l'enquête passionnante. Il s'agit là du meilleur Elizabeth George depuis longtemps.

Marie-Louise, qu'il l'a lu également, l'a pour sa part, trouvé un pu long mais agréable

 OPAC Détail de notice

 Chantal nous recommande chaudement l'agent du chaos, roman policier du magistrat Giancarlo De Cataldo.

Un écrivain à la recherche d'un sujet de roman est contacté par un avocat. Ce dernier lui raconte l'histoire d'un jeune malfrat à qui on propose, afin d'éviter la prison, d'entrer en clinique avec d'autres patients plus ou moins volontaires pour tester une nouvelle drogue : le LSD. Puis il lui est demandé d'introduire cette drogue auprès des étudiants contestataires des années hippies. Ce qui s'avérera redoutable...

Ce récit lie habilement réalité historique et fiction, à nous de les démêler. C'est bien écrit et facile.

OPAC Détail de notice

 Françoise a commencé la lecture de Les enfants d'Asperger : le dossier noir des origines de l'autisme d'Edith Scheffer.

L'auteure américaine s'est intéressée au Dr Hans Asperger à la naissance de son enfant, autiste. Et ce qu'elle a découvert est bien loin de l'image policée du médecin paternel, bienveillant avec ses petits protégés. On y découvre un homme froid, ayant adhéré aux thèses nazies dès le commencement, ayant trié les enfants et leurs parents  selon des critères eugénistes, se débarrassant sans remords de ses petits patients. Récit fouillé et glaçant.

OPAC Détail de notice

Mirentxu a lu Un jardin en Australie de Sylvie Tanette

Ce roman nous présente l'histoire de deux femmes d'époques différentes dont le seul point commun apparent est la maison qu'elles habitent.

Ann est une jeune australienne née à Sydney qui, contre l'avis des siens, suit son mari, héritier d'une mine de bauxite, aux confins du désert, dans les territoires du Nord. Elle s'y évertue à faire pousser un jardin luxuriant aux espèces peu acclimatées.

Valérie est une jeune française qui s'installe, avec son mari et sa petite fille qui ne parle pas, dans la belle maison bourgeoise décrépie d'Ann dont le grand jardin lui plaît . Ann, décédée quelques années auparavant regarde évoluer Valérie.

Ce récit bien écrit est empreint de nostalgie

OPAC Détail de notice

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir