En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18 h à 20h et vous propose ses coups de cœur.

Étaient présents Sylvie, Annie, Françoise, Elyane, Catherine, Olivier, Chantal, Maryse, Marie-Louise, Stéphanie et Mirentxu.

OPAC Détail de notice

Françoise a aimé le dernier roman de Sorj Chalandon, une joie féroce

Jeanne est atteinte d'un cancer. Elle espère trouver réconfort et compréhension auprès de son mari, mais depuis la mort de leur enfant, ils n'ont plus rien à se dire. Et c'est à  ses nouvelles amies rencontrées à l'hôpital que Jeanne va pouvoir confier ses douleurs et ses peines. La solidarité entre ces femmes face à cette dure épreuse a beaucoup ému Françoise, de même que la superbe écriture et l'énergie du roman en aucun cas morbide ou triste.

Françoise conseille également Je pense à autre chose et Hommes entre eux de Jean-Paul Dubois qui sont deux romans oppressants, noirs, à l'humour grinçant, servis par une belle écriture, que François a préférés au dernier roman de l'auteur qui vient d'obtenir le prix Goncourt.

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

 

 OPAC Détail de notice

 

Elyane a lu Sombre dimanche de Alice Zeniter, saga familiale hongroise qui s'étend de la fin de la seconde guerre mondiale à la chute de l'URSS. La vie des Mandy n'est pas facile et de leur maison au bord des rails, ils observent l'effritement de la société en Europe de l'Est. Elyane a été intéressée par l'aspect historique et politique mais l'ensemble est morose et plombant.

OPAC Détail de notice

Elyane a également lu, Lèvres de pierre de Nancy Huston, présenté au dernier club des lecteurs. Elle a aimé la partie concernant l'enfance et adolescence de Pol Pot moins celle faisant le parallèle avec la vie de Nancy Huston.

 OPAC Détail de notice

Oakland, dans la baie de San Francisco est habité par des "amérindiens urbains", ceux-ci ne sont pas cantonnés dans des réserves mais ils souffrent tout autant du racisme, de la misère, de l'addiction à l'alcool et aux drogues. Dans Ici n'est pas ici, Tommy Orange, lui-même amérindien, donnent voix à une douzaine de personnages venant de ces quartiers défavorisés et narrent leur quotidien. Tous attendent le pow-wow, ce grand rassemblement qui permet à cette population de retisser des liens entre eux et avec leur culture à travers des musiques, danses, de l'artisanat. Maryse a trouvé ce roman, pas très gai mais très intéressant et poétique

 

OPAC Détail de notice

 Maryse a apprécié La mer à l'envers de Marie Darrieussecq. Rose est une parisienne de quarante ans, mariée, mère de deux enfants. Elle souhaite réfléchir à un futur déménagement en province et prendre du recul par rapport à son couple. Sa mère lui offre, ainsi qu'à ses enfants, une croisière en méditerranée. La bateau recueille des migrants naufragés et Rose croise le regard d'un jeune nigérian qui lui rappelle son fils. Elle lui offre le manteau et le portable de son fils. Younès la contacte par téléphone quelques temps plus tard. Et Rose, qui n'a rien d'un personnage héroïque, ne souhaite pas s'investir...C'est drôle et bien écrit.

 OPAC Détail de notice

 Brigitte a lu Virginia de Emmanuelle Favier qui dépeint la vie de Virginia Woolf jusqu'à sa cébrité à 22 ans. La célèbre écrivaine britannique vient d'une grande famille puisque les parents, veufs, avaient déjà de grands enfants chacun. Cette société victorienne où la femme n'est destinée qu'à être épouse et mère, étouffe la jeune fille, qui a des aspirations différentes et peine à trouver sa place. Elle est atteinte de crises de folie. Le vocabulaire employé dans ce roman est incroyablement riche ce qui, à la longue, a lassé Brigitte. Il est, au contraire, un véritable coup de coeur pour Maryse.

 

OPAC Détail de notice

 

 Marie-Louise a lu Rhapsodie italienne de Jean-Pierre Cabanes, saga de deux familles que tout oppose entre 1915 et 1945. Lorenzo est un bourgeois de Vérone et Nino, un jeune sicilien d'origine modeste. Ils fuient tous deux les ennuis et s'engagent dans l'armée où ils deviennent amis. Une fois la guerre terminée, ils repartent chacun de leur côté et vont s'engager pour l'un dans le fascisme et pour l'autre dans cosa nostra. Le contenu du roman est riche, très documenté mais beaucoup trop long pour Marie-Louise.

 OPAC Détail de notice

 Marie-Louise a eu un coup de coeur pour Le vieux pays de Jean-Pierre Rumeau.Ce Vieux pays est un village fantôme, abandonné par ses habitants parce que sous les pistes de l'aéroport Charles de Gaulle. Pasdeloup Meunier y vit pourtant entouré de quelques irréductibles dans le souvenir du terrible accident d'avion qui avait anéanti sa vie en 1973. Quand il découvre une cache d'armes dans cet endroit perdu, il décide de mener l'enquête.

 OPAC Détail de notice

 

 

  Marie-Louise a également terminé 1793 de Niklas Natt Och Dag, ce que n'avaient pas réussi à faire Chantal et Mirentxu. Marie-Louise l'a trouvé long et poussif.

 OPAC Détail de notice

 

 Catherine a aimé Vers la beauté de David Foenkinos. Antoine, éminent professeur aux Beaux-Arts et spécialiste de Modigliani, donne sa démission et devient gardien au musée d'Orsay et passe son temps à observer une toile de son idole. Mathilde, conservateur au musée est intrigué par le comportement de cet homme qui a tant besoin de silence et de beauté. Camille est une jeune fille introvertie, douée en dessin dont le destin va croiser celui d'Antoine. Malgré un thème pesant, le roman n'est pas triste et la belle écriture de l'auteur sert l'ensemble.

 

 

 Catherine a également beaucoup apprécié le tibet sans peine de Pierre Jourde (à emprunter par RéVOdoc) dans lequel l'auteur raconte son troisième voyage au Zanskar, région du Jammu et Cahemire, au Nord de l'Inde, trente ans après son premier périple dans cette région isolée et de toute beauté.

 OPAC Détail de notice

 Enfin, Catherine a  aimé aussi la biographie de Frida Kahlo Rien n'est noir de Claire Berest écrite à partir des lettres de cette artiste peintre flamboyante et hors norme. Ce roman bien écrit et agréable se lit facilement.

 

 Olivier a lu avec beaucoup d'amusement le pétillant Vengeance en Prada de Lauren Weisberger (à emprunter sur RéVOdoc), suite indépendante de Le Diable s'habille en Prada. Andrea a quitté le magazine de mode Runway et son acariâtre et égocentrique dirigeante Miranda pour créer un nouveau magazine consacré au mariage. Alors qu'elle-même est sur le point de convoler, elle trouve dans les affaires de son golden boy de fiancé une lettre de sa belle-mère lui conseillant de la quitter. C'est hilarant, très bien écrit et les personnages sont attachants.

 

OPAC Détail de notice

 

Annie a lu Les choses humaines de Karine Tuil. Jean et Claire forment un couple médiatique. Lui, est un grand journaliste politique et elle défend les causes féministes. Tout semble leur réussir jusqu'au jour où une accusation de viol remet tout en cause. Bien qu'elle ait trouvé le livre intéressant, Annie déplore le démarrage qui n'est que clichés et qui manque de profondeur.

 

 OPAC Détail de notice

 

Sylvie a lu le passionnant roman de l'auteure polonaise Olga Tokarczuk, prix Nobel de littérature 2018, Les livres de Jakob à travers sept frontières, cinq langues, trois religions et d'autres moindres. Jakob est un hérétique décédé en 1791 et à travers sa vie, rocamboleque puisqu'il a été tour à tour, juif, musulman et chrétien, misérable et riche, l'auteur dresse l'histoire de la Pologne et de l'Europe de l'époque. Ce livre érudit, véritable épopée se lit comme un roman d'aventures. Il est dense, touffu, riche et constitue une véritable expérience de lecture.

 

OPAC Détail de notice

Au travers d'une galerie de personnages, Jonathan Coe aborde dans Au coeur de l'Angleterre les dissensions au sein de la société britannique post-brexit. C'est souvent drôle, les personnages sont dépeints avec leurs travers et leur lâchetés, sans concessions, les réflexions sont justes, ce qui a plu à Mirentxu.

 

 OPAC Détail de notice

 

Stéphanie a adoré le génial un(e)secte de Maxime Chattam, un véritable coup de coeur. L'auteur propose une nouvelle fois un thriller efficace aux personnages bien campés. En Californie, un policier est appelé sur les lieux d'un crime où le corps est retrouvé entouré d'insectes et rongé de l'intérieur. De l'autre côté du pays, à New York, une détective est embauchée par une femme dont la fille a disparu. Les deux enquête vont se croiser au grand effroi du lecteur. 

 

 OPAC Détail de notice

 

Le coup de coeur de Chantal va, ce mois-ci, à Mafioso de Ray Celestin. Une fois de plus l'auteur dont c'est le quatrième opus, a soigné l'aspect historique. Il nous transporte cette fois-ci dans le New York d'après seconde guerre mondiale dans lequel la mafia est omniprésente dans le milieu du jazz. Quatre personnes sont retrouvées mortes dans un hotel de Harlemn, un médecin est arrêté et condamné. Ce qui semble tout d'abord  un meurtre rituel vaudou implique en réalité de hautes personnalités de la ville.

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir