En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le Club des lecteurs continue à vous proposer ses avis de lectures, même en période de distanciation physique. Certains des romans présentés sont des livres personnels que la médiathèque ne possède pas. Vous pourrez les emprunter par ReVOdoc à partir du mois de septembre 2020.

OPAC Détail de notice

Jean-François a lu Nos espérances, dernier roman de Anna Hope.

L'écrivaine anglaise nous conte les tours et détours de trois amies d'enfance vivant dans la grande banlieue de Londres sur deux décennies. Cela offre à l'auteur l'occasion de dresser le portrait d'une génération de jeunes femmes qui essaient de concrétiser leurs aspirations, de rester fidèles en amitié, mais qui se débattent aussi plus prosaiquement entre vie professionnelle et désir d'enfant. 
C'est écrit d'une plume alerte,et assez moderne et Jean-François a beaucoup aimé

 

OPAC Détail de notice

Maryse a aimé Je voudrais que la nuit me prenne de Isabelle Desesquelles

La narratrice est une enfant de huit ans qui vit heureuse avec son père instituteur et sa mère, amoureuse des livres et des fleurs, qui a le don d'enchanter la vie de tous les jours avec fantaisie et qui crée un lien très fort (un "ombilicoeur") entre eux.Le bonheur pour toujours? Les parents disparaissent trop tôt et Clémence est "fauchée net" à huit ans : "on peut mourir et vivre longtemps". Depuis seize ans ses parents continuent à vivre en elle. Avec une écriture poétique, l'auteur montre la puissance du souvenir, le lien avec les disparus et aussi le pouvoir des livres, les êtres imaginaires devenant les meilleurs amis de Clémence.

 

OPAC Détail de notice

Maryse a également lu UnPur de la même auteure.  Malgré une enfance marquée par la pendaison de son père, cette mère de jumeaux, Benjamin et Julien, s'applique avec fantaisie, à rendre ses enfants heureux..mais un prédateur, "chasseur invisible tenant dans le viseur de son désir malade" sa proie, enlève Benjamin. Commence pour celui-ci une descente aux enfers : viols, sévices, cruautés, et l'auteur narre avec une précision souvent insoutenable les années que passe Benjamin à essayer de survivre. Pourtant il ne tente pas de s'échapper, il va même aider son bourreau à enlever d'autres enfants : "c'est si facile de voler un enfant"! Pourquoi?


Deux romans sur des " enfances brisées", bouleversants.

 

OPAC Détail de notice


Un homme âgé, Christoph, auteur d'un livre unique, rencontre par hasard (?) une jeune inconnue, Lena, qui ressemble trait pour trait à son unique amour Magdalena qui l'a quitté il y a longtemps. Il va lui raconter son histoire d'amour en déambulant dans les rues et le grand cimetière de Stockholm dans le froid et la neige,tous deux comme indifférents au monde qui les entoure. Lena vit son amour avec Alex..et Christoph se rend compte que c'est lui plus jeune, la vie du couple Lena-Alex, il l'a déjà vécue, il en connaît la fin. Le narrateur est-il fou? Revit-il des événements enfouis dans sa mémoire ? La douce indifférence du monde de Peter Stamm est un roman envoûtant aux chapitres courts, précis, mêlant fantasmes, rêves, souvenirs et regrets, mélancolie, merveilleux et fantastique qui a beaucoup plu à Maryse.

 

OPAC Détail de notice


Autre roman qui a plu à Maryse Tenir jusqu'à l'aube,l'histoire d'une mère célibataire,graphiste en free lance, qui adore son fils de deux ans, mais qui se retrouve, faute de moyens cloîtrée chez elle et privée de liberté. L'auteur décrit avec beaucoup de justesse et d'empathie la condition de cette femme qui doit être "parfaite" et qui culpabilise quand elle se permet quelques "fugues" pour échapper à ce huis clos.L'anonymat de la femme et de l'enfant permet d'universaliser avec lucidité et humour la condition des mères célibataires.

 

Catherine a lu Samsara d'Alexandra Jones (à emprunter par RéVOdoc)

Début 20eme siècle, au Tibet. Un jeune anglais géographe et agent secret , et 1 princesse russe, à la recherche de son mari et de son frère se rencontrent à Lhassa. Leurs pays respectifs se livrent à une guerre secrète pour s'assurer la domination de cette région stratégique. Tout semble opposer Sonia et Lewis, et pourtant ils finiront par se retrouver. Beau roman d'aventures, bien écrit, doublé de faits historiques. 

 

Catherine a également aimé le premier grand succès de Murakami, la ballade de l'impossible (à emprunter par RéVOdoc).  Au Japon, grâce à une chanson, un jeune homme se remémore ses souvenirs amoureux dans un milieu étudiant. Ce roman dépeint la violence et la poésie de l'adolescence japonaise.

 

OPAC Détail de notice

Olivier a lu avec grand plaisir Les Jalna de Mazo De La Roche, superbe fresque d'une famille d'origine irlandaise implantée au Canada au début du 20ieme siècle. 

 Olivier a également apprécié Fortitude, roman d'espionnage sur la préparation du débarquement de Juin 1944 qui s'appuie sur des faits réels. Il faut impérativement convaincre Hitler et l'état major allemand que le débarquement de Normandie n'est qu'une diversion et que, en réalité, le vrai débarquement aura lieu dans le Pas-de-Calais, trois jours plus tard. C'est l'objectif de l'opération ultra-secrète Fortitude.Habilement Le roman tient en haleine.

 

OPAC Détail de notice

Mirentxu a eu un véritable coup de coeur pour Les Indes Fourbes, bande-dessinée de Ayroles et Guarnido. Les auteurs ont imaginé la suite d'un roman picaresque baroque mettant en scène Pablos, fieffé gredin, fripouille qui ne recule devant rien pour trouver l'Eldorado et faire fortune. L'intrigue est savoureuse, les illustrations superbes, et les références culturelles diverses amusantes. Le dialogue entre texte et illustrations est jubilatoire.

 

OPAC Détail de notice

Mirentxu a aimé Et toujours les forêts de Sandrine Collette. Corentin est abandonné par sa mère qui ne veut surtout pas s'encombrer d'un enfant pour lequel elle n'a que mépris et désamour à la vieille Augustine. Contre toute attente, il trouve auprès de cette femme sèche et impressionnante l'amour qu'il n'a jamais eu et grandit au milieu des forêts. Il part à la grande ville étudier et ne doit qu'au hasard sa survie après que "la Chose" n'est advenue. Terrible catastrophe climatique qui ne laisse que peu de survivants, elle a tout décimé : les arbres sont calcinés, la pluie brûle, l'eau est empoisonnée. Corentin prend la route pour tenter de retrouver les forêts et Augustine. Le quotidien, trivial, est rythmé par les pensées et angoisses de Corentin dans ce monde post-apocalyptique où même l'espoir ne semble pas avoir survécu. Que vaut la vie d'un homme qui n'est occupé qu'à sa survie? Quand il n'y a plus personne ou presque?

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir