En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le Club des lecteurs continue à vous proposer ses avis de lectures, même en période de distanciation physique. Certains des romans présentés sont des livres personnels que la médiathèque ne possède pas. Vous pourrez les emprunter par ReVOdoc à partir du mois d'octobre 2020.

 OPAC Détail de notice

Jean-François a été bien déçu par Comme un empire dans un empire, dernier roman de Alice Zeniter. A moins d'être un "geek" option "hacking", on ne se passionne pas pour les deux personnages qui  manquent de chair humaine : une hackeuse et une attaché parlementaire. Malgré une belle écriture et un dernier tiers plus enlevé  c"est une déception.

 

 

OPAC Détail de notice

Jean-François a été également été fort peu séduit par le personnage de "misanthrope qui se traîne" dans le dernier roman de Yasmina Khadra, Le sel de tous les oublis.  Ne supportant pas le vide laissé par le départ de son épouse, Naïm, instituteur quitte tout pour partir sur les chemins où il rencontrera des personnages hors du commun.

 

En revanche, Jean-François ressort enchanté de sa lecture de Nature humaine  le tout dernier roman de Serge Joncour. L'auteur dresse, à  travers le personnage d'un jeune fermier qui se demande sil doit reprendre la ferme de ses parents, un attachant portrait d"une France rurale qui périclite. Servi par une belle écriture sans apprêt, c'est un livre qu'on a plaisir à retrouver sur sa table de nuit...

L'écrivaine anglaise nous conte les tours et détours de trois amies d'enfance vivant dans la grande banlieue de Londres sur deux décennies. Cela offre à l'auteur l'occasion de dresser le portrait d'une génération de jeunes femmes qui essaient de concrétiser leurs aspirations, de rester fidèles en amitié, mais qui se débattent aussi plus prosaiquement entre vie professionnelle et désir d'enfant. 
C'est écrit d'une plume alerte, et assez moderne et Jean-François a beaucoup aimé.

 

Maryse a lu avec beaucoup d'intérêt Cora dans la spirale de Vincent Message (à emprunter par RéVOdoc).

Le narrateur est un journaliste, Mathias, qui se veut le chroniqueur d'un ancien fait divers particulièrement dramatique : il va mener une enquête rigoureuse, interrogeant les différents protagonistes de l'époque et consultant les carnets écrits  par Cora Salme.
 
Nous sommes en 2010, Cora, trente ans, après  avoir essayé en vain de devenir photographe, a trouvé un poste dans la section marketing d'une grande compagnie d'assurances. De retour d'un congé  maternité, elle se heurte aux nouvelles conditions de tavail. La firme, sous la pression de la crise et des actionnaires, doit faire des économies : fermeture de succursales provinciales, suppressions de personnel, bref une ambiance violente qui allie surcharge de travail, humiliations et harcèlements de son chef direct. Cora se sent piégée, essaie en vain de s'échapper et de vivre, mais elle est "happée " dans une spirale qui est une descente aux Enfers jusqu'à  l'issue fatale. Un roman très réaliste, au style fluide, un sujet à  la fois économique  et social, d'une grande justesse  psychologique,et un suspense maintenu jusqu'à la fin.

 

OPAC Détail de notice

 

Maryse a apprécié  la lecture de Un automne de Flaubert de Alexandre Postel, éloge  d'un écrivain  génial, nuancé de scènes  savoureuses  de drôlerie.L'année 1875 est terrible pour  Flaubert: il perd son ami d'enfance,à  cinquante-trois ans, il se retrouve confronté aux soucis financiers de sa nièce  Caroline (il est son tuteur et sa nounou) dont le mari est au bord de la faillite.Il se résout  à  vendre sa ferme de Deauville, se retrouve sans argent, craint de perdre son "home, sweet home" de Croisset, est obsédé par l'issue des affaires du couple...Bref cet homme hypersensible ne parvient plus à  écrire et se voit comme un homme "fini."Sur les conseils de sa grande amie George Sand(prendre des vacances, faire du sport, penser à  autre chose), il décide  d'aller à  Concarneau rejoindre son ami Georges Pouchet.Celui-ci est chercheur au Muséum d'Histoire Naturelle et a installé  â  Concarneau une "antenne" laboratoire  et un vivarium pour  étudier  et disséquer  poissons et mollusques. Flaubert loge dans  une petite pension.Au programme: longues  promenades avec Pouchet  et son ami,visites au labo et aide pour  les dissection, bains vivifiants, longues siestes et repas pantagruéliques en septembre  et octobre.Et Flaubert envie le savant calme, assuré  alors que lui est anxieux, angoissé.. . Un roman qui décrit un épisode  peu connu:Flaubert surmontant sa dépression  et  ébauchant  le plan de "Saint Julien LHospitalier" : ,une occasion d'évoquer  l'oeuvre  de l'écrivain, son travail incessant sur le style, sur la conception méticuleuse des écrits. Un roman bref et amusant (cf.les épisodes où  les homards entrent en scène, les descriptions des activités  des personnages).

 

 

 

OPAC Détail de notice

Françoise a été  profondément touchée par Profession du père de Sorj Chalandon, récit de la maltraitance de l'auteur par son père, témoignage éprouvant , écriture au ton juste , implacable , père affabulateur manipulant son fils et le faisant participer à ses délires existentiels avec une mère complice . On est pris dans cette histoire jusqu'au bout et on se demande comment l'auteur a pu sortir de cette emprise infernale. Bel exemple de résilience!

 

 

OPAC Détail de notice

 

Annie a lu Femmes sans merci de Camilla Läckberg. Trois femmes, trois histoires différentes mais un point commun : chacune est malheureuse dans un mariage dont elle ne peut se libérer ...
Ingrid, Viktoria et Brigitta ont chacune un mari affreux, abusif ou maltraitant ...Via un forum sur le Net, elles vont conclure un pacte afin de tuer le mari d'une des trois, en commettant un crime parfait ...
 
Annie a eu du plaisir à se lancer dans ce roman policier suédois et a été tenue en haleine par le suspense mais cette histoire lui est apparue finalement un peu trop caricaturale dans les portraits et les situations (dans l'air du temps # me too) et manquant de profondeur.
Dommage ! Une lecture un peu décevante.
 
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
 
Annie a lu également La part de l'autre de Eric-Emmanuel Schmitt. 
Adolf Hitler est recalé pour la 2 ème année consécutive à l'école des beaux arts de Vienne. Nous sommes en octobre 1908 tout début du 20 ème siècle, il a 19 ans et est profondément anéanti à cet instant. L'auteur va nous raconter les événements et le cours de l'histoire à partir de là, récit réel, parallèlement à la vie qu'il aurait peut-être eue s'il avait été admis et reconnu en tant qu'artiste ...
Un roman très intéressant et une très belle écriture ( comme toujours chez cet auteur) qui rendent cette étude historique, humaine et psychologique passionnante.
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
 
 
 
Annie a aimé Marche Blanche de Claire Castillon que Maryse avait déjà présenté... et aimé!
Hortense, 4 ans, joue à cache cache avec sa maman dans un parc et disparaît. Des témoins diront qu'elle a été enlevée par un petit homme sec ...
Nous partageons la détresse des parents qui malgré le temps qui passe, ne baissent pas les bras, continuant les recherches et espèrent toujours une issue heureuse.
Quand 10 ans plus tard un couple et ses deux enfants s'installent dans la maison d'en face, la mère d'Hortense pense reconnaître sa fille en Hélène, la fille aînée de la famille ...
L'auteure réussit une étude intéressante de la douleur profonde et des troubles obsessionnels humains.
Le suspense psychologique est intense dans ce roman bien construit et dérangeant.
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
 
 
 
Enfin, Annie a été touchée par Petit Pays de Gaël Faye dont c'était le premier roman et qu'il vient d'adapter au cinéma. Le roman, sorti en 2016 a obtenu le Goncourt des lycéens.
 1992, Gabriel à 10 ans et vit à Bujumbura, capitale du Burundi, avec ses parents (père français, entrepreneur et mère rwandaise) et sa petite soeur de 7ans, Ana.
La vie est douce dans ce "Petit Pays" mais la séparation des parents et la guerre civile vont venir ternir le quotidien paisible de la famille et donc de Gabriel, le narrateur, qui, jusque là, passait son temps entre l'école et les 400 coups avec les copains ... tout bascule. Il était un enfant heureux,à il va peu à peu perdre son innocence. Grâce à une voisine bienveillante, il découvre la lecture ...
Très beau roman fort, sensible et lumineux grâce à l'écriture poétique de l'auteur et personnages attachants. Une histoire qu'on n'oublie pas.
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
Catherine et Olivier ont eu un coup de coeur pour L'odeur de Radhika Jha. 
Jeune indienne qui a grandi au Kenya, Lîla est abandonnée par sa mère suite au décès de son père et envoyée chez son oncle et sa tante à Paris. Elle y apprend la cuisine indienne et ses épices et se découvre un odorat particulièrement sensible. Mais elle est chassée par sa tante et se retrouve à la rue.
 
 
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
Autre coup de coeur de Catherine et Olivier : L'après-midi bleu de William Boyd. Récit d'une belle histoire d'amour.  L'affaire Carriscant commence-t-elle à Manille un matin de 1902, à l'instant où un brillant chirurgien jette les yeux sur une belle tireuse à l'arc ? Ou bien en 1936, à Los Angeles, lorsque Kay Fischer est abordée par un homme qui affirme être son père ? Ou encore à Lisbonne qui réunit les héros de cette surprenante aventure ? Cette affaire intemporelle et insaisissable.
 
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
Catherine et Olivier ont également lu L'insomnie de Tahar Ben Jelloun. Un scénariste de Tanger découvre un jour que tuer le délivre de l'insomnie. Sa mère est la première à en faire les frais. Mais le répit et les nuits de sommeil qu'il retire de son crime ne sont que temporaires.
Au bout d'un an, le voilà en quête d'une nouvelle victime. Services de soins palliatifs, urgences des hôpitaux, Alzheimer avancés, rien n'échappe au scénariste, associé désormais à un infirmier qui joue les rabatteurs. Le scénariste ne tue pas, il hâte la mort des gens, préfère-il dire. Quand il élimine un ancien tortionnaire du régime d'Hassan II, ses forfaits prennent une autre dimension. Il rend justice et cela lui rapporte des mois de tranquillité, qu'il comptabilise en points crédits sommeil. Plus la victime est importante, plus il dort.
 
 
 
 OPAC Détail de notice
 
 
 Et Les voyageurs de l'aube de Henri Gougaud Dans un modeste ermitage au coeur du désert égyptien, Nathan, un vieux Copte, attend la mort avec sérénité. Et c'est la vie frappe à sa porte : venus de Bagdad, d'Ispahan, de Constantinople, de Jérusalem, des visiteurs font halte chez lui, en attendant de poursuivre leur chemin à bord d'une caravane partie, elle, de Samarcande. Mais, tel un mirage, la caravane n'arrive pas. Et tour à tour, les voyageurs racontent leur histoire. Superbe fresque qui a le charme d'un rêve.
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
Enfin, Catherine et Olivier ont lu Le royaume du dragon d'or de Isabel Allende. Le Dragon d'or est à l'abri dans un royaume mystérieux, au fin fond des montagnes de l'Himalaya. Selon la légende, cette statue couverte de pierres précieuses prédit l'avenir et protège le pays. Elle suscite aussi bien des convoitises, dont celle d'un riche collectionneur de Manhattan.
 
 
 
 
 
 
 
 Mirentxu a lu La maison sur le rivage de Daphné Du Maurier, précédemment présenté par Olivier qu'elle a également beaucoup apprécié (prochainement à la médiathèque).  Dick est invité par son ami Magnus à passer ses vacances, en solitaire, dans un charmant petit village reculé Cornouailles. Dick accepte avec entrain car il se sent pris en étau par sa femme qui souhaite qu'il quitte la maison d'édition dans laquelle il travaille pour partir vivre aux Etats-Unis. En fait, Magnus, professeur de biophysique à l'Université de Londres, a besoin de Dick pour expérimenter une drogue qu'il a récemment mise au point. Tout d'abord réticent, Dick prend la potion et se rend rapidement compte qu'il a été propulsé au XIVe siècle dans ce même village et qu'il peut tout voir et tout entendre sans que sa présence ne soit révélée. Dick se prend au jeu et souhaite connaître l'épilogue des drames et des passions qui se jouent sous ses yeux. 
 
 
 

OPAC Détail de notice

Mirentxu a beaucoup aimé le roman de Chahdortt Djavann La muette.

Une jeune fille de quinze ans, emprisonné en Iran, écrit sur un cahier l'histoire de sa tante, muette, condamnée à mort pour avoir aimé un homme qu'elle n'avait pas épousé. Cette histoire tragique se mêle à celle non moins tragique de la narratrice également condamnée à mort pour avoir refuser la lâcheté, l'hyprocrisie et les diktats de la morale.C'est un court récit simple et poignant.

 

 

OPAC Détail de notice

Le roman choral, Colère en Louisiane de Ernest J. Gaines a plu à Mirentxu. Dans la plantation Marshall, le cajun Beau Boutan a été abattu. Tout accuse le vieux Mathu, vieux noir fier et irascible. Mais alors que le shériff  Mapes arrive sur les lieux du crime pour l'arrêter, il se trouve confronter à une foule de noirs, fatigués de subir les exactions des blancs ségrégationnistes et bien décidés à protéger Mathu du lynchage. Ils ont tous été prévenus par la propriétaire de la plantation que Mathu a élevée. Le rapport de force s'engage. Le récit est enlevé et puissant et nous donne à voir un Sud englué dans ses haines ancestrales. 

 

 

OPAC Détail de notice

 
 Enfin, Algues vertes : l'enquête interdite de Inès Léraud sous forme de BD, dessinée par Pierre Van Hoveest passionnante. L'auteur y revient sur le scandale des algues vertes dans une enquête fouillée et agréable à lire mais qui laisse un sentiment de colère et de nausée. La Bretagne, empoisonnée par les nitrates dues, entre autres, aux élevages porcins intensifs, est le théâtre de nombreux décès. Mais les pouvoirs publics continuent de faire la sourde oreille. Glaçant.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir