Le club des lecteurs vous propose ses coups de coeur du mois de mai.

 OPAC Détail de notice

Christine a beaucoup aimé "Le fagot de ma mémoire" de Souleymane Bachir Diagne.

Dans ce livre, le philosophe Souleymane Bachir Diagne retrace sa vie au travers des grandes villes qui ont jalonné son parcours. Il y évoque également les maîtres à penser et  professeurs qui ont joué un rôle capital dans sa façon de penser.
Son livre nous mène donc de Saint Louis et Dakar au Sénégal jusqu'à New York et l'université Columbia où il enseigne aujourd'hui, en passant par Paris où il a étudié à l'Ecole Normale Supérieure et obtenu l'agrégation de philosophie.
Ayant reçu une éducation spirituelle ouverte aux autres et baigné dans la valorisation globale du savoir il nous parle d'un idéal de religion qui " déclare que la terre n'est qu'un seul pays dont les hommes sont des citoyens". Il nous fait partager son parcours intellectuel et professionnel, comprendre la façon dont il fait découvrir  aux étudiants que l'Islam "est la tradition intellectuelle et spirituelle où l'on questionne, discute, où l'on doute, examine et interprète".
Ce livre autobiographique nous entraine dans des questionnements sur la religion, sur "comment faire  l'humanité ensemble". L'auteur nous fait penser large et loin avec ce petit livre qui pour lui n'est qu'une parenthèse dans sa vie littéraire.
 
 
OPAC Détail de notice
Maryse beaucoup  apprécié "Les cloches jumelles" de Lars Mytting.
 Un petit village dans une vallée montagnarde isolée: Butangen en Norvège. Au XIXème siècle, la vie des paysans est rythmée par les saisons, les légendes et les cloches jumelles de l'église en bois debout qui fait la fierté du village.
 Cette église, construite au Moyen Age (des troncs d'arbres soutenant la charpente), mêle les croyances chrétiennes et les symboles de la vieille religion norroise( serpent, dragon...).
 Il y a très longtemps, l'épouse du propriétaire de la grande ferme Hekne est morte après la naissance de soeurs siamoises. Très  vite les petites filles ont tissé à  quatre mains des oeuvres merveilleuses d'autant plus célèbres qu'elles avaient un caractère  prémonitoire.
 A leur mort prématurée, leur père a fait fondre tout l'argent de la ferme pour  fabriquer deux cloches à leurs noms, les a offertes à l'église, et elles pouvaient avertir le village de la proximité d'un danger. 
 Astrid Hekne est une jeune fille intelligente, indépendante et rebelle, qui rêve de choisir sa vie. Le nouveau pasteur, Kai, souhaite faire construire une église moderne pour remplacer l'ancienne, trop petite et vétuste, et pour obtenir l'argent nécessaire, vend l'église en bois debout  qui doit être reconstruite à Dresde( monument historique ).
Gerhard, étudiant allemand en architecture, est chargé de surveiller le démontage et l'acheminement des éléments( dessinés et numérotés ) jusqu'en Allemagne.
 A la fois roman d'aventure, conte superbe, histoire d'amour dans des paysages d'une blancheur immaculée, la magie opère et le livre se révèle passionnant.
 
 
Qui dupe (ou pas) qui?,  telle est la question centrale de "Pas dupe" d'Yves Ravey (à emprunter par ReVOdoc).
 Au départ, une banale histoire d'accident de voiture, celle de Tippi Meyer est tombée dans un ravin en Californie, tôt un matin. La conductrice a-t-elle roulé trop vite et raté le virage, avait-elle trop bu?
 Son mari, Salvatore Meyer et son père Bruce Cazale se rendent sur les lieux...et aussi un certain Kowalski, l'amant de Tippi.
 Un accident ou un meurtre? Entre en scène l'inspecteur Martin Lopez Costa, un "maniaque" du détail, de la petite précision nécessaire pour clore l'enquête qui revient encore et encore interroger Salvatore qui est le narrateur du roman et qui raconte ce qu'il veut bien raconter...
 Personnages peu sympathiques : Tippi est une maîtresse-femme qui dirige l'entreprise familiale de démolition et la maison, qui humilie son mari en l'obligeant à vivre avec son beau-père et lui impose son amant. Bruno Cazale emploie son gendre qui lui sert de souffre-douleur...Quant à  Salvatore...il est totalement soumis à  son épouse...et puis il y a la voisine qui passe son temps à épier le couple, une mine de renseignements pour Costa qui mène  l'enquête (façon Colombo).
 Avec une grande maîtrise, l'auteur déploie ce jeu du"chat et de la souris "et conduit le lecteur (dupé ou pas) jusqu'à la résolution de ce roman noir qui a plu à Maryse.
 
 
 
OPAC Détail de notice
Mirentxu a lu "La famille : itinéraires d'un secret" de Suzanne Privat. L'auteur, journaliste scientifique, habite un quatier de Paris où est présente "La Famille", communauté dont les membres se marient entre eux, ne sont pas autorisés à créer des liens avec le monde extérieur depuis la fin du XIXème siècle. Suzanne Privat a enquêté sur les origines de cette famille si singulière marquée par des maladies dues à la consanguinité. Le récit est plaisant mais l'on peut regretter que l'on n'en apprenne pas davantage sur la vie de ses membres de nos jours.
 
 
 
OPAC Détail de notice
Coup de coeur de Mirentxu pour "Ce qu'il faut de nuit", présenté par Jean-François le mois dernier. Dans un style simple et délicat, Laurent Petitmangin dresse le portrait sensible de l'amour d'un père pour ses deux fils, en plein désarroi suite au décès de sa femme et aux choix de vie de son aîné. Superbe premier roman.
 
 
 
OPAC Détail de notice
Cap Canaille est la plus haute falaise maritime d'Europe. Les truands marseillais le fréquentent assidument, non pas pour la beauté du lieu mais parce que c'est l'emplacement rêvé pour se débarrasser d'un corps. Ancien du 36, Henri de Saint-Donat est envoyé sur son premier "barbecue" , technique qui consiste à mettre le feu à un corps dissimulé dans le coffre d'une voiture. L'enquête prend une  tournure plus personnelle quand la victime est identifiée et s'avère être une ancienne connaissance d'Henri. Cette exécution ne ressemble pas à un simple règlement de compte sur fond de guerre de territoires entre dealers. "Cap Canaille" de Christophe Gavat est un roman policier captivant aux personnages attachants, ayant obtenu le prix Quai des Orfèvres en 2021.
 
 
 
Annie a aimé trois titres précédemment présentés :
 
OPAC Détail de notice
"Les enfants sont rois" de Delphine de Vigan
 
Les enfants rois sont les enfants influenceurs sur les réseaux sociaux mais à quel prix ! car certes ils reçoivent énormément de cadeaux mais cela cache la réalité d'une vie envahie par la caméra et les obligations régulières mises en place par la maman pour répondre aux sollicitations marketing incessantes. 
Cette réalité est très bien vue dans le roman et l'auteure nous présente un monde fascinant mais incroyable et terriblement triste où on donne tout à des enfants qui n'ont plus le temps de désirer...
Annie a trouvé l'histoire intéressante, très actuelle et on se laisse embarquer dans l'univers des personnages et petit à petit dans une enquête policière. 
 
 
OPAC Détail de notice
 
 
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
 
Une enquête policière dans une région de montagne non loin du lac de Nantua ... un village de l'Ain, Montréal la Cluse et sa petite poste, sont au coeur d'un fait divers en 2008 : le meurtre terrible de la postière qui n'est autre que la fille du maire. C'est aussi là que vit Gérald Thomassin, un acteur un peu marginal qui a eu son heure de gloire, notamment dans le film de Jacques Doillon, 'le petit criminel'. 
L'auteure nous raconte les lieux et les personnages d'une manière tellement détaillée et concise à la fois qu'on est transporté dans cette histoire avec beaucoup de plaisir jusqu'à la fin. Annie été happée par cette enquête très bien racontée par Florence Aubenas qui a réalisé un beau travail de journaliste de terrain pendant 6 ans. 
 
OPAC Détail de notice
 
 
"La familia grande" de Camille Kouchner
 
L'auteure parle de ce que son frère jumeau a vécu pendant les années 90, victime d'agressions sexuelles par leur beau-père qu'ils aimaient énormément.  Il est difficile de parler, le frère ne veut pas. Les deux jeunes gens vivent une situation très inconfortable. Et quand cela est évoqué, les réactions très ambiguës des adultes créent des blessures psychologiques importantes.
On ressent bien l'ambiance délétère qui s'installe dans cette famille que l'on voit se diviser au fil des années.
L'auteure devenue adulte souffrira longtemps d'une culpabilité très douloureuse.
Comme le livre de Vanessa Springora, le consentement", Annie trouve ce témoignage très intéressant, important et courageux, raconté avec beaucoup de vérité et de pudeur.
 
 
OPAC Détail de notice
Catherine et Olivier ont aimé  "Dévorer le ciel " de Paolo Giordano, roman d'amour, de rivalité et de révolte entre une fille et trois frères, dans les Pouilles, tous très attachés à la nature et sa préservation. Les personnages sont charismatiques et excentriques dépeints avec justesse. 
 
 
 
OPAC Détail de notice
Olivier a eu un coup de coeur pour  "Expo 58" de Jonathan Coe. Lors de l'expo universelle de 58 à Bruxelles, Thomas doit y superviser pendant six mois la construction du Pavillon Britannique et surtout du pub. Il va côtoyer des personnages singuliers avec lesquels il plonge dans l'espionnage et aussi dans des aventures amoureuses pleines de surprises. Roman aux accents très british
 
 
 
Autre coup de coeur  de Catherine et Olivier pour "évangile pour un gueux" de Alexis Ragougneau (à emprunter par ReVOdoc).
 
Pour revendiquer un droit au logement, dix sans-abris sous le commandement de Mouss occupent Notre-Dame à la veille de Noël, ils en sont chassés. Le corps de Mouss sera repêché dans la Seine le jour de Pâques et la juge d'instruction sollicite l'aide de l'abbé, pris de remors et empli de culpabilité.  Excellent roman policier.
 
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
Déception en revanche pour "La famille Martin" de David Foenkinos. En panne d'inspiration, le narrateur, écrivain reconnu, se lance un défi : s'adresser à la personne venue et en faire le personnage principal de son prochain livre. Décevant. 
 
 
 
 OPAC Détail de notice
Stéphanie a aimé le polar d'Hannelore Cayre "Richesse oblige". Au XIXème siècle, en temps de guerre, les riches payaient des pauvres pour les remplacer au front. Ces pratiques ont des répercussions  sur les protagonistes de ce roman policier sarcastique bien ficelé qui décrit avec beaucoup d'acuité les milieux d'affaires contemporains. 
 
 
OPAC Détail de notice
Stéphanie a aimé, à son tour, "l'ami" de Tiffany Tavernier. Thierry est un homme secret et taciturne dont le seul ami est son voisin Guy. Mais un matin, Guy est arrêté et accusé de plusieurs meurtres de jeunes filles. D'abord dans le déni, Thierry doit se rendre à l'évidence. Toutes ses certitudes s'écroulent, son couple explose en plein vol, il y a urgence à tenter de comprendre cette solitude qui l'habite.
 
 
Conquise par "Fauves" de Eric Mercier présenté précedemment au club des lecteurs, Stéphanie a emprunté par ReVOdoc "Dans la peau" de Buffet, premier roman de l'auteur. L'écriture alerte et le récit bien mené, mêlant enquête policière et art, font de ce polar une réussite. Stéphanie suivra avec beacoup d'attention l'oeuvre de cet auteur prometteur.
 
 
 
OPAC Détail de notice
C'est avec un grand plaisir que Stéphanie s'est délectée de la suite du récit autobiographique de Riad Sattouf "L'arabe du futur, 5 : une jeunesse au Moyen-Orient" 1992-1994" dans lequel l'auteur y raconte son adolescence sous forme de bande-dessinée.
 
 
 
OPAC Détail de notice
Stéphanie a lu avec beaucoup d'intérêt "Chavirer" de Lola Lafon dont la construction en flash-back et le mélange des personnages l'a parfois désarçonnée. Chloé a treize ans et des rêves de carrière dans la danse. Elle est contactée par la Fondation qui propose une bourse pour financer ses études. Il lui est demandé de recruter de nouvelles jeunes filles. Mais c'est un piège pour exploiter l'innocence et la crédulité. De nombreuses années passent et une enquête est menée. Chloé va devoir témoigner, et intérroger son statut de victime mais également comme complice.