Le club des lecteurs vous propose ses coups de coeur du mois de juin.

OPAC Détail de notice

Stéphanie a terminé, avec toujours autant de plaisir, la trilogie de Roy Braverman (pseudonyme de Ian Manook) lue dans le désordre mais qui ne l'a empêché en rien ld'apprécier l'évolution des personnages. 
Dans la veine de "Hunter " l'opus précédent, ce "Crow" est une chasse à l'homme impitoyable dans les paysages sauvages d'Alaska. Nos deux personnages éponymes sont tour à tout chasseurs et chassés. Le roman est haletant et Stéphanie le recommande sans réserve aux amateurs de polars violents et sanglants. L'auteur a écrit sa trilogie dans l'ordre suivant : Hunter, Crow, Freeman.

 

OPAC Détail de notice

Stéphanie a été déçue par "Le stradivarius de Goebbels" , roman inspiré d'une histoire vraie de Yoann Iacono. Neijiko Suwa est une violoniste japonaise virtuose. Pendant la seconde guerre mondiale, elle est envoyée en Allemagne, où elle rencontre de hauts dignitaires nazis. Au nom du rapprochement entre l'Allemagne nazie et le Japon, Goebbels offre à notre jeune virtuose un Stradivarius. Elle ne parvient pas à jouer de cet instrument, spolié à un musicien juif. Neijiko Suwa a confié son journal intime à l'auteur qui nous livre l'histoire de sa vie. Stéphanie a trouvé ce roman reposant mais n'y a pas trouvé grand intérêt. 

 

 OPAC Détail de notice

Stéphanie a été touchée par le poignant "Combats et métamorphoses d'une femme" d'Edouard Louis. Après une vie de misère et de pauvreté, la mère de l'auteur parvient à s'émanciper en quittant son conjoint. L'auteur la fait venir à Paris où elle se révèle une autre femme, vit un nouvel amour. En la voyant s'épanouir, ses enfants vont eux-même s'ouvrir et grandir. Un bel hommage.

 

OPAC Détail de notice 

Aurel le consul, personnage singulier porté sur la boisson, toujours mal fagoté, est à Paris en attente d'affectation dans sa dernière aventure "La princesse au petit moi". Il s'y ennuie jusqu'à ce que le Prince Consort de Starkenbach, le micro-état  tout droit sorti de l'imagination de Jean-Christophe Rufin, ne fasse appel à lui pour retrouver la Reine qui a disparu. Comme toujours Jean-Christophe Ruffin nous livre un récit humoristique bien agréable dont Chantal a pris plaisir à retrouver le style.

 

 

Jacques est un cantonnier simple, honnête et sérieux du Nord de la France, marié a une institutrice. En charge du cimetière, il a trois déménagements de corps à faire pour la fosse commune. Dans une des tombes "à déménager" se trouve un coffre contenant le journal d'un inspecteur de Scotland Yard du 19e siècle, qui y consigne son enquête sur un potentiel scandale touchant le petit-fils de la reine Victoria. "La loi des hommes" de Wendall Utroi est un roman policier passionnant et bouleversant, véritable coup de coeur pour Chantal (à emprunter par ReVOdoc). 

 

OPAC Détail de notice

 Avec "Un outrage mortel", Louise Penny signe son roman le plus abouti. L'auteur y dénoue tous les fils de ses intrigues.
Armand Gamache, quitte sa retraite pour devenir commandant de l'école de police de la Sûreté. Lui, qui s'est toujours attaqué à la corruption, a du travail au sein de la vénérable institution. Ce roman, autre coup de coeur de Chantal est à la fois haletant et instructif. A lire sans plus tarder !

 

 

 OPAC Détail de notice

 Paul Gachet est chirurgien pour enfants. Pour Noêl, il souhaite faire découvrir à sa femme et sa fille les splendeurs de Florence. En lieu et place des oeuvres de la Renaissance, il sera subjugué par la performeuse Marina Abramovic pratiquant l'art corporel au travers de transformations physiques violentes . A tel point que cet art va influencer les modes de pensées de Paul, ouvrir sa réflexion sur l'Art, qui n'est pas forcément beau mais sert à éveiller les consciences. Paul deviendra obsédé par le travail de l'artiste jusqu'à en être malade. " Marina A." de Eric Fottorino est, selon Catherine, répétitif, la lecture en est fastidieuse.

 

OPAC Détail de notice

Catherine a aimé "Le dernier enfant" de Philippe Besson, déjà présenté au club des lecteurs, qui décrit avec beaucoup de justesse et de subtilité le départ du dernier enfant pour poursuivre ses études.

 

 

Olivier continue sa lecture de l'oeuvre de Martin Suter avec l'original "Le cuisinier" (à emprunter par ReVOdoc). Maravan est réfugié tamoul en Suisse. Excellent cuisinier spécialisé dans les recettes ayurvédiques, ses talents ne sont pas reconnus dans le restaurant dans lequel il est employé pour faire la plonge. Il est renvoyé pour avoir emprunté un robot culinaire. Une femme, chef de rang, qui le soutient, est renvoyée à son tour. Ensemble, ils créent des dîners aphrodisisaques, les love foods. Ce roman, très sensoriel, met en scène de beaux personnages. 

 

 

OPAC Détail de notice

Le percutant "Que sur toi se lamente le Tigre" de Emilienne Malfatto a reçu le Prix Goncourt du premier roman en 2021. Ce court roman choral est d'une rare intensité. Une jeune fille irakienne va mourir ce soir de la main de son frère car elle est enceinte de son fiancé mort lors d'un combat. A l'instar d'un choeur antique, le fleuve Tigre se lamente et commente le malheur qui s'abat sur ses rives et ponctue les pensées de chacun des personnages gravitant autour de la jeune condamnée. Aucun d'entre eux ne se dressera contre ce terrible sort. Avec sensibilité et poésie, l'auteure dénonce la condition des femmes placées sous le joug de l'autorité masculine. Mirentxu est sortie de cette lecture bouleversée. Coup de coeur.

 

 

OPAC Détail de notice

 

 Autre coup de coeur pour "Des diables et des Saints" de Jean-Baptiste Andrea. Joe est un pianiste d'âge mûr. Il joue divinement Beethoven mais ne se produit que dans les aéroports et les gares du monde entier, car il attend...
Avec beaucoup de délicatesse et de tendresse, le romancier nous emmène dans l'intimité et les rêveries d'une bande de gamins d'un orphelinat des Pyrénées dirigé d'une main de fer par un abbé impitoyable. C'est un beau récit envoûtant.

 

 

OPAC Détail de notice

 Wisting reste obsédé par la disparition de Katharina Haugen, survenue 24 ans plus tôt sans laisser d'autre trace qu'un mystérieux code griffonné sur un papier laissé sur la table de la cuisine. Il pêche même avec son mari qui ne s'est jamais remarié. Ce dernier est impliqué dans la réouverture d'une autre affaire classée de disparition.  Wisting décide de garder un oeil sur le mari de Katharina. Voici un roman policier maîtrisé et efficace.

 

 OPAC Détail de notice

Blanche de Rigny, l'héroïne de "Richesse oblige" d'Hannelore Cayre, est une jeune femme d'un milieu modeste, mère célibataire et handicapée à la suite d'un grave accident de voiture.
 Par le plus grand des hasards, elle surprend une conversation et apprend qu'elle appartient à une famille extrêmement riche.
  Elle décide de mener sa propre enquête (généalogique) et trouve un certain Auguste de Rigny,  jeune bourgeois idéaliste qui, en 1869, tire un "mauvais numéro" lors de la conscription. A l'époque, les grands bourgeois payaient des pauvres pour remplacer leurs fils à la guerre; c'était une pratique courante, mais à la veille de la guerre, les prix s'envolent !
  En alternance, le lecteur suit les aventures d'Auguste et de Blanche qui souhaite supprimer quelques obstacles pour récupérer la fortune en toute légalité.
  Un roman noir et historique, déjà présenté au club des lecteurs, que Maryse a trouvé captivant et très amusant.

 

OPAC Détail de notice

Dans "La vie que tu t'étais imaginée", Nelly Alard nous fait partager sa fascination pour l'Impératrice Élisabeth d'Autriche, la fameuse "Sissi", dont on connaît mal la véritable personnalité.
 L'auteur découvre dans une petite note en bas de page d'un de ses nombreux livres sur le sujet, qu'une certaine comtesse Karoline Zanardi Landi a publié en 1914 "The secret of an Empress "et se prétend être la fille illégitime de Sissi née dans les années 1870 en Normandie. Karoline a eu une fille, Elissa Landi, star à Hollywood dans les années 1930.
 Nelly Alard fait partager au lecteur la progression de ses découvertes dans une très longue quête de documents qui va aboutir à la rencontre de Caroline, fille new-yorkaise d'Elissa, et aux archives de la famille.
L'auteur est une conteuse fascinante qui mêle  des éléments personnels (elle aussi est comédienne, a tourné à Hollywood, écrit) et beaucoup de coïncidences troublantes aux destins de ces héroïnes hors du commun.
Maryse a aimé l'intrigue romanesque sensible, le large éventail de personnages et les découvertes de multiples ambiances. L
e livre est passionnant.

 

OPAC Détail de notice

Une vieille maison de vacances en Normandie devient le personnage central de "Et toujours en été " de Julie Wolkenstein. Cette demeure renferme d'heureux souvenirs de jeunesse et aussi celui des êtres  chers aujourd'hui disparus (son père et son demi frère )
Par le biais d'un jeu d'aventure ( un "escape game "), l'auteur convie le lecteur à explorer toutes les pièces, à collecter des indices lui permettant de progresser dans les secrets d'une histoire en "naviguant" entre les années 1980 et 2017.
Une manière originale pour Julie Wolkentsein de faire revivre les années heureuses et les précieux souvenirs de la famille, de parler du deuil avec beaucoup de délicatesse et d'émotion, d'humour également, avec une certaine mélancolie mais sans tristesse et de trouver une consolation dans l'évocation du passé. Maryse recommande ce roman.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir