Le club des lecteurs vous propose ses avis de lectures du mois d'avril.

 

 Florence a retrouvé avec plaisir Nicolas Mathieu pour son nouveau roman "Connemara". Ce roman met en lumière la vie de gens ordinaires. Tout n'est pas si simple entre Hélène qui a "réussi" sa vie et Christophe, ancienne vedette locale durant l'adolescence, divorcé, resté dans cette ville de l'Est de la France. Florence a été prise par cette histoire d'amour qui se noue au sein d'une société dure, où chacun s'en sort comme il peut...
 
OPAC Détail de notice
 
 
Le coup de coeur de Florence va à "L'histoire du fils" de Marie-Hélène Lafon, déjà aimé au club des lecteurs. Comme d'habitude Marie-Hélène Lafon nous offre un roman à l'écriture ciselée, tout en délicatesse mais plus gai que ses autres romans. Un moment de douceur qui fait du bien.
 
OPAC Détail de notice
 
Ce n'est pas une enquête menée par Erlendur, le personnage habituel d'Indrason, mais par son mentor Marion Briem, qu'Erlendur accompagne dans sa vieillesse solitaire jusqu'à la mort. Erlendur l'accompagne dans sa vieillesse solitaire, jusqu'à son décès. Ragnar Einarsson, adolescent légèrement attardé est retrouvé mort dans un cinéma.
L'enquête se déroule en 1972 pendant la finale de la coupe du monde d'échecs dont les finalistes sont un américain et un russe. Et tout cela sur fond de guerre froide.
"Le duel" offre un bon moment de lecture avec une fin improbable. Florence recommande ce roman noir.
 
OPAC Détail de notice
 
Annie continue son exploration de l'oeuvre d'Annie Ernaux avec "Les armoires vides" (disponible dans le recueil "Ecrire la vie").
 Ce récit déjà autobiographique est le premier de l'autrice en 1974, elle avait 34 ans. Elle raconte la vie d'une fillette aimée et heureuse, de ses parents qui tiennent un café-épicerie-mercerie dans une petite ville normande. Elle travaille bien à l'école et ses deux copines viennent jouer avec  elle dans la cour du commerce. Elle se sent privilégiée car elle a une impression d'opulence et elle pioche quand elle veut dans le bocal de bonbons jusqu'à cette année d'entrée en sixième où elle entre au pensionnat St Michel, un établissement privé où elle découvre qu'elle ne vit pas comme ces filles de notables, les différences de langage et de moeurs ... La honte l'envahit progressivement et la rage de s'en sortir. Cela sera rendu possible grâce à ses résultats scolaires brillants. L'écriture est violente et brute, l'autrice se met à nu ... c'est très fort. Encore un roman d'Annie Ernaux, qu'Annie a lu avec un grand plaisir.
 
OPAC Détail de notice
 
 
"Paris-Briançon" de Philippe Besson a déjà été présenté et aimé par le club des lecteurs. Ce qui a donné à Annie envie de le lire qui a beaucoup aimé à son tour. Ce récit qui se déroule le temps d'un voyage en train de nuit est haletant, le suspense est présent du début à la fin, on suit les personnages les uns après les autres, chacun a son histoire personnelle et singulière, et le lecteur s'y attache au fil de l'histoire. L'écriture est fine et simple. Un roman sensible et émouvant.
 
OPAC Détail de notice
 
 Annie a lu "Blizzard", plebiscité par le club des lecteurs (et la critique littéraire).
Deux points communs avec le livre précédent  : la structure d'abord, les personnages apparaissent les uns après les autres, leur nom découpe le récit et ensuite le suspense nous tient aussi du début à la fin. 
Ce roman se passe en Alaska où souffle le blizzard. Un enfant disparaît lâchant la main de la femme qui l'accompagnait nous plongeant tout de suite dans la course contre la montre pour les retrouver. Plusieurs hommes solitaires et mystérieux partent à leur recherche. On comprend assez vite qu'ils ne sont sont pas là par hasard dans cet endroit au bout du monde et on découvre petit à petit au fil du récit l'histoire de chacun des personnages. Le suspense monte subtilement tout au long du roman et rend rapidement la lecture addictive.
Annie a aimé ce thriller haletant.
 
OPAC Détail de notice
 
Wren est une jeune fille vivant de nos jours en Virginie occidentale, au sein de cette "rust belt" en proie au chomâge et à la misère sociale. Elle vit dans l'indigence la plus complète au sein d'une communauté reculée. Son père est prédicateur pentecôtiste, manipulateur de serpents et leur impose une vie arriérée. Wren conte la vie des femmes de sa communauté, à commencer par sa mère et la meilleure amie de celle-ci, sous l'emprise des hommes. Chomâge, alcool et drogues jalonnent leur quotidien. Heureusement l'amitié et la solidarité sont très présentes.  "Les femmes n'ont pas d'histoire" d' Amy Jo Burns est un roman dur mais prenant. Christine a aimé le talent de conteuse de l'autrice qui, avec un style alerte, parvient à maintenir le suspense. Remarquablement écrit et très prenant.
 
OPAC Détail de notice
 
Christine a aimé "Rien n'est noir"  de Claire Berest, déjà présenté au club des lecteurs. Cette biographie romancée de Frida Kahlo est écrite dans un style coloré, très enjoué. Le roman s'attarde sur la souffrance de la peintre et son extraordinaire pouvoir de renaissance. Christine a cependant un peu regretté que la peinture passe en arrière-plan. 
 
OPAC Détail de notice
 
 
 Chantal a aimé "Le grand monde" de Pierre Lemaitre. 
Ce premier opus de la nouvelle trilogie de Pierre met en scène la Famille Pelletier. 1948, Louis Pelletier dirige avec succès une entreprise de savons à Beyrouth. Ses enfants, jeunes adultes lui donne du fil à retordre. Ses deux ainés sont à Paris : l'un est représentant de commerce, le second fait officiellement des études mais tente en réalité de se faire une place de journaliste. Le troisième fils part pour Saigon car il est sans nouvelle de son amour, légionnaire. Et enfin la petite dernière étouffe entre ses deux parents et brûle de rejoindre ses frères à Paris. Chantal a aimé le bon rendu historique. Mirentxu a été très déçue par ce roman aux personnages caricaturaux et à l'écriture certes agréable mais qui tombe dans la facilité.
 
OPAC Détail de notice
 
Mirentxu a lu "Un long, si long après-midi" de Inga Vesper.1959, banlieue aisée de Los Angeles. Quand Ruby, la jeune domestique noire arrive chez Joyce, l'une de ses patronnes, elle découvre les deux petites filles de la jeune femme en pleurs et des traces de sang dans la cuisine. Et pas de Joyce. Mike, inspecteur déclassé, est mis sur l'affaire. Un roman agréable sur les prémices des luttes pour les libertés et l'égalité qui agiteront les Etats-Unis quelques années plus tard et le sort des femmes dont l'unique rôle est de tenir leur maison et satisfaire leur mari.
 
OPAC Détail de notice
 
Avec "Petites boîtes", Maryse s'est replongée dans l'univers romanesque étrange et fantastique de Yoko Ogawa qu'elle affectionne tout particulièrement. 
La narratrice vit dans une ancienne école pour enfants où tout est à taille d'enfant. Elle est la gardienne de l'âme des enfants morts. Sur un rayonnage se trouvent des boîtes transparentes, chacune de ces boîtes est un enfant. Les enfants continuent de grandir dans le coeur de leurs parents qui organisent des cérémonies pour eux. Ce roman simple et fluide est très poétique et nous parle de la permanence de l'amour. De cet univers suspendu entre rêve et réalité se dégage une véritable sérénité. 
 
OPAC Détail de notice
 
 Coup de coeur de Maryse pour le passionnant "555" de Hélène Gestern qui a obtenu le prix RTL-Lire. 
Dans l'un des étuis de violoncelle qu'il répare, l'assistant d'un luthier découvre la partition d'une sonate pour clavecin. Il semble qu'elle puisse être attribuée à Scarlatti qui en a écrit 555. Le lendemain de l'authentification par une claveciniste spécialiste du compositeur, l'atelier du luthier est cambriolé et la précieuse partition a bien évidemment disparu.. Trois personnages partent à sa recherche. Ce roman décrit avec beaucoup d'acuité le milieu de la musique. la souffrance et la joie que procurent la pratique de cet art. De nombreux rebondissements émaillent ce roman noir très enlevé.
 
OPAC Détail de notice
 
 
Brigitte a pour sa part eu un coup de coeur pour "Une nuit en juin" de Georges-Patrick Gleize. Dans ce petit village de l'Ariège, la vie est rude et rythmée par la transhumance en cette année 1943. Du matin au soir, un père et ses deux fils travaillent avec acharnement leur lopin de terre. Le père ne laisse rien passer à ses fils. Les fils vont tout de même prendre le temps de s'engager dans la résistance. Tout se déroule pour le mieux jusqu'à ce que Pierre, l'aîné, décide d'aider, un soir de juin, un couple juif, un pilote anglais et un belge. Beaucoup de suspense dans ce roman porté par une belle écriture.
 
OPAC Détail de notice
 
Stéphanie a été déstabilisée par l'urgence et la nervosité de l'écriture de "Feu" de Maria Pourchet. Laure est prof de fac à Cergy, mariée, deux enfants. Son existence est chamboulée par l'arrivée dans sa vie d'un banquier avec qui elle semble n'avoir rien en commun. Cet homme devient son obsession. 
 
OPAC Détail de notice
 
Stéphanie a un peu peinée à la lecture de "La plus secrète mémoire des hommes" de Mohamed Mbougar Sarr qui a obtenu le prix Goncourt en 2021 et qui a plu au club des lecteurs. Malgré une histoire intéressante et une écriture exigeante, le commencement du livre lui a laissé une sensation de longueur.
 
OPAC Détail de notice
 
Stéphanie a apprécié "À trop aimer" d'Alissa Wenz (à emprunter par ReVOdoc). Tristan est beau, fantaisiste et la narratrice tombe sous son emprise amoureuse au point de subir ses humeurs de plus en plus sombres, au point de mentir à ses proches, au point de se nier. Décrit avec beaucoup de justesse du début à la fin. Roman fort.
 
"Victor Kessler n'a pas tout dit" de Cathy Bonidan est, selon Stéphanie,  un bon policier (à emprunter par ReVOdoc) . Alors que Bertille sonde les clients d'un supermarché, un vieil homme fait un malaise et s'écroule devant elle. Bertille se voit confier son cabas alors qu'il est transporté à l'hôpital. Elle découvre une feuille dans la doublure du cabas, il s'agit de la confession d'un certain Victor Kessler sur le meurtre d'un enfant dans les années 70. Elle tente d'en découvrir davantage et mène une enquête à distance.
 
Stéphanie s'est passionnée pour "Ombres portées" de Ariana Neumann, enquête familiale bouleversante (à emprunter par ReVOdoc). Dans son enfance, alors qu'elle fouille les affaires de son père, la jeune Ariana, vénézuélienne, découvre les papiers d'identité de ce dernier qui porte un autre nom. Des décennies plus tard, lorque ce dernier meurt, il lui laisse une boîte avec la fameuse pièce d'identité. Elle va mener l'enquête et remonter l'histoire de sa famille jusqu'en Allemagne et en Tchécoslovaquie. C'est rythmé comme un roman d'espionnage à base de secret de famille.
 
 
Olivier et Catherine ont également lu un roman de Pierre Lemaitre, de sa période policière : "Robe de marié" .  Sophie est persuadée de perdre la tête. Même si elle n'en a aucun souvenir tout porte à croire qu'elle est responsable de la mort de plusieurs personnes, à commencer par son mari infirme. Polar parfaitement orchestré, intrigue originale, harcèlement et vengeance poussée au maximum.
 
OPAC Détail de notice
 
Coup de coeur de Catherine et Olivier pour "Caprices d'un astre" d'Antoine Laurain, déjà présenté et aimé par le club des lecteurs.  Entre récit d'aventure et conte philosophique sur la quête de soi, ce roman part de la découverte d'un télescope dans un appartement parisien par un agent immobilier, ayant appartenu à un astronome du roi Louis XV, parti au bout du monde pour observer une éclipse du soleil avec Venus .
 
OPAC Détail de notice
 
 
 Avec "Panthère des neiges" ,  Sylvain Tesson nous offre une belle aventure au bout du monde et une leçon d'humilité face à la nature et au temps qui passe que nous recommandent chaudement Catherine et Olivier (à emprunter par ReVOdoc).
 
Deuxième coup de coeur de Catherine et Olivier, ce mois-ci, pour un roman policier palpitant. "Le gibier" de Nicolas Lebel s'ouvre sur une prise d'otages dans un appartement parisien. deux cadavres seront retrouvés sur place : celui d'un commissaire et celui d'un homme d'affaires sud-africain. Le commissaire Starski et Chen sa coéquipière sont chargés de l'enquête. Tout semble accusé l'ancien amour du commissaire...
OPAC Détail de notice