En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18 h à 20 h et vous propose ses coups de coeur.

 

 

Ce mois-ci, Lucie a lu avec grand plaisir et beaucoup d'intérêt Des jours sans fin de Sebastian Barry, l'un des grands auteurs irlandais contemporains. Véritable récit picaresque au touchant mélange de naïveté et de drôlerie. Parfois la voix se fait grave et l'émotion affleure. Une vraie réussite.

 

Ingrid a lu Petit dictionnaire chinois pour amants de Xialu Guo (à emprunter par RéVOdoc), précédemment présenté par Olivier

Ingrid n'a pas ressenti le choc entre deux cultures vanté sur Internet à propos de ce livre. L’auteur semble éviter plutôt que chercher une discussion approfondie au sujet de ces deux mondes, chrétien l’un, avec son dramatique clivage entre corps et âme, son passage par la philosophie des lumières, ses révolutions, l’autre… eh bien pour Ingrid le lecteur n’en apprend pas grand-chose. On croit en savoir un peu, on le croit plus ou moins areligieux, corps et âme moins en disharmonie, un monde qui a connu moins de soubresauts que le nôtre. Les deux cultures n'entrent jamais véritablement en contact l'une avec l'autre. Ingrid n'a pas accroché...

 

Sylvie a lu le très attendu La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker. Le roman est plaisant mais très redondant. Les faits sont souvent répétés et les personnages (trop) nombreux. Un peu long. Pour Sylvie, il y a 200 pages de trop. Mirentxu qui l'a lu également partage cet avis.

OPAC Détail de notice

Stéphanie a adoré un fond de vérité de Zygmunt Miloszewski présenté le mois dernier par Mirentxu. Il s'agit là d'un roman policier passionnant, qu'on ne peut lâcher.

 

OPAC Détail de notice

Stéphanie a également terminé le deuxième tome de la série l'amie prodigieuse intitulé Le nouveau nom de Elena Ferrante. Elle a trouvé ce volume plus facile d'accès que le précédent (pour lesquels les avis sont partagés au sein du club des lecteurs), plus captivant. C'est un roman foisonnant aux personnages féminins extraordinaires, aux destinées fascinantes.

OPAC Détail de notice

Catherine nous parle de sa lecture de La tresse, émouvant roman de Laetitia Colombani, déjà évoqué lors d'un précédent club.  A découvrir.

 

 OPAC Détail de notice

Catherine a également lu avec beaucoup d'intérêt Vie de David Hockney de Catherine Cusset. Le roman se fait le récit de cette vie d'artiste reconnu entre drogues, fêtes et une valse d'amants. Sylvie avait aussi apprécié cette lecture.

 

OPAC Détail de notice

Enfin, Catherine nous parle brièvement des nouvelles du recueil Concerto à la mémoire d'un ange de Eric-Emmanuel Schmitt, qui avait obtenu le Goncourt de la nouvelle en 2010 qu'elle a beaucoup aimé.

 

 

 OPAC Détail de notice

Olivier s'est plongé avec beaucoup de plaisir dans la lecture de Les aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon de Alphonse Daudet.L'écriture est exceptionnelle, Daudet nous narre les aventures de son héros de manière à la fois très drôle et très réaliste. Daudet y dresse un portrait très fin de la psychologie des individus, une étude des mentalités de l'époque des pourtours de la Méditerranée.

Maryse a beaucoup aimé le roman La Rose de Louise Erdrich. Ces chroniques indiennes où la misère, les expropriations, les difficultés au sein des communautés sont abordées, sont servies par une écriture fluide, pleine d'empathie. Très intéressant.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir