En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18h à  20h et vous propose ses coups de coeur

 

OPAC Détail de notice

Françoise a lu avec délectation Ce que le mirage doit à l'oasis de Yasmina Khadra.

Ce texte empreint de poésie pour évoquer le désert est servi par une écriture extraordinaire. Françoise est totalement séduite par ce beau livre aux magnifiques calligraphies dans lequel l'auteur se raconte.

 

 

Olivier aime l'écriture de Ysabelle Lacamp et a été de nouveau charmé par l'éléphant bleu.

Années 70. Sirikit est une jeune princesse thaie que ses parents décident de marier à un homme qu'elle n'aime pas. Elle fait intervenir son oncle afin de poursuivre ses études à Londres où elle découvre un monde aux antipodes du sien. Ce roman est un récit initiatique abordant la difficulté d'appartenir à deux cultures très différentes. Sylvie avait lu La jalousie des fleurs, du même auteur et confirme la qualité de l'écriture.

Ce livre est empruntable par le réseau RéVOdoc.

.OPAC Détail de notice

Catherine a lu Lune captive dans un oeil mort de Pascal Garnier.

La tension monte dans ce huis-clos de jeunes retraités où les failles des uns et les peurs des autres sont peu à peu dévoilées. L'humour est grinçant, c'est cynique et désopilant.

OPAC Détail de notice

Brigitte a lu Le bal mécanique de Yannick Grannec précédemment lu par Maryse.

Le début l'a un peu désorientée puis elle a apprécié ce roman mêlant les époques.

OPAC Détail de notice

Brigitte nous présente également un artiste du monde flottant de Kazuo Ishiguro, prix Nobel de littérature 2017.

Ishiguro se penche ici sur les relations entre parents et enfants dans ce Japon d'après seconde guerre mondiale qui se tourne vers l'occident et rejette le nationalisme des aînés auxquels appartient le narrateur, le peintre Masugi. L'écriture est subtile et délicate.

OPAC Détail de notice

Enfin, Brigitte a lu Docteur Sleep de Stephen King, "suite" de Shining paru en 1977, qu'elle a trouvé très intéressant.

OPAC Détail de notice

Annie a lu le splendide Sombre dimanche d'Alice Zeniter.

L'histoire, très intéressante se déroule en Hongrie, des années 70 à la chute de l'empire soviétique. On y découvre les espoirs, déçus, des Hongrois. Le roman est mélancolique, très triste même. Pour Françoise qui l'avait lu également, l'atmosphère est angoissante, oppressante. L'écriture est très belle mais le sujet est un peu "plombant".

OPAC Détail de notice

Maryse a aimé Instantanés d'Ambre de Yoko Ogawa.

A la suite de la mort d'un de ses enfants, une mère se trouve en proie à une angoisse qui ne lui laisse d'autre choix que de couper du monde ses trois autres enfants. Elle les tient enfermer dans une grande propriété. Les enfants, livrés à eux-même vont développer un monde imaginaire. Ce récit est un conte poétique, un peu fantastique, un peu magique, à l'imagination foisonnante.

OPAC Détail de notice

 Maryse a également apprécié Deux soeurs de Elizabeth Harrower. Suite au décès de leur père et à la désaffection de leur mère, deux soeurs se retrouvent seules. Afin de garantir les études de la cadette, l'aîné accepte le mariage avec son patron. Ce dernier se révèle être un tyran domestique, instable et manipulateur. Il s'agit là d'une étude psychologique très fine. L'écriture, très classique, rappelle celle de Daphné Du Maurier.

 

 

Elyane a lu avec beaucoup d'intérêt la malédiction de Svetlana de Beata de Robien, biographie de la fille de Staline. Svetlana ignorait tout des exactions de son père, si éloignées de l'image qu'elle se faisait de ce père qui lui offrait une vie de princesse. Et pourtant, adulte, elle ne pourra pas vivre une vie normale, étant à jamais "la fille de Staline", névrosée, malheureuse. Cette autobiographie est un peu triste...

Ce livre n'est malheureusement ni disponible à la médiathèque ni par ReVOdoc.

OPAC Détail de notice

Sylvie recommande Le champ de bataille de Jérôme Colin, huis clos familial, dans lequel le narrateur, père de famille en pleine crise de la quarantaine est aux prises avec son fils adolescent, très dur. Ce livre est une interrogation sur la vie de couple, sur l'école...pas toujours très gai, ce roman aéré est tout de même empreint d'humour.

OPAC Détail de notice

Stéphanie a lu avec avidité Le manuscrit inachevé de Frank Thilliez, l'un de ses auteurs préférés. Petite déception, ce roman est plus "doux" que les autres opus de l'auteur et revêt donc moins d'intérêt pour Stéphanie...

OPAC Détail de notice

Ingrid a lu à son tour L'amie prodigieuse: enfance, adolescence, premier tome de la tétralogie de Elena Ferrante et a beaucoup apprécié cette description de l'Italie du Sud des années 50.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir