En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18 h à 20 h et vous propose ses coups de coeur. 

Ce mois-ci, Elyane a lu Judas d'Amos Oz qu'elle a trouvé très intéressant du point de vue historique. Le récit se déroule en Israël, entre la création de l'Etat en 1948 et la guerre des Six Jours.

Le livre aborde le sionisme, la question arabe et s'attache au thème de la trahison à travers un parallèle avec Judas Ischariote qui donne son titre au roman. Beau récit mais Elyane nous précise qu'il faut s'accrocher...

OPAC Détail de notice

Elyane a beaucoup apprécié L'impossible pardon de Randy Susan Meyers (à emprunter par RéVOdoc).

Malgré l’interdiction formelle de sa mère, Lulu, dix ans, ouvre la porte à son père. L’homme, ivre et hors de lui, poignarde sa femme et blesse la petite Merry, six ans. Recueillies par leur grand-mère avant d’être envoyées dans un orphelinat, les deux fillettes vont grandir et se construire malgré cette tragédie. Tandis que l’aînée raye son père de son existence, la cadette lui rend visite en prison. Confrontées à une même douleur, Lulu et Merry réagissent différemment : la première veut bâtir sa vie vaille que vaille, l'autre se débat sans répit dans ses traumatismes. Le récit se déroule sur une trentaine d'années. Ce roman est bouleversant et aborde avec force les questions de la survie, de la culpabilité et de la résilience.

 

 

Olivier a lu Au piano de Jean Echenoz. Ce roman, bien écrit -dans le style si particulier propre à l'auteur- est déroutant. L'histoire, intéressante, interroge la frontière entre folie et réalité.

OPAC Détail de notice

 Olivier nous présente également Seul demeure son parfum de Feng Hua (à emprunter par RéVOdoc).

Une enquête policière est menée suite à l'assassinat de deux femmes, étranglées sans mobile apparent. Le roman est lent, bien écrit. L'enquête est longue mais bien menée. L'auteur nous offre un vrai suspense.

 

 

Catherine a lu avec beaucoup de plaisir Un clafoutis aux tomates cerises de Véronique de Bure, déjà présenté au Club des Lecteurs. Catherine a particulièrement apprécié le style enlevé, les réflexions drôles et pleines de bon sens de son héroïne de 90 ans.

OPAC Détail de notice

 

Catherine a aimé la lecture très apaisante, contemplative du roman Un jour de Maurice Genevoix (à emprunter par RéVOdoc). L'auteur y consacre avec poésie la beauté profonde, comme hors du temps, de la nature de Sologne. Le texte est subtil.

 

 

Françoise a pris beaucoup de plaisir à la lecture de Fugitive parce que reine de Violaine Huisman où l'auteure dévoile sa mère, diagnostiquée maniaco-dépressive. Dans la première partie du roman transparaît l'amour inconditionnel et l'admiration portés à la mère par ses deux filles. La seconde s'attache à raconter cette mère excessive, aimante mais également maltraitante. L'écriture alterne un style romanesque, très poétique et un style très cru.

OPAC Détail de notice

Ce roman rappelle le bouleversant Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

OPAC Détail de notice

Françoise a été déçue par La vie de David Hockney, précédemment présenté au Club des Lecteurs. Même si le roman éclaire sur l'origine des tableaux de l'artiste, la fin lui a paru ennuyante.

OPAC Détail de notice

Françoise, déroutée par Les filles de Geneviève Brisac, souhaiterait que l'un des membres du Club des Lecteurs le lise. Les enfants de la famille veulent à tout prix éliminer leur nourrice. Cette fois-ci, c'est au tour de Pauline car la précédente nourrice est morte...Le thème, l'écriture hachée qui part dans tous les sens, presque incohérente rend l'ensemble morbide et malsain.

OPAC Détail de notice

 

 

Jean a lu deux romans de Jean-Christophe Grangé qui lui ont semblé glauques et affreux, mais efficaces (!) : Terre des morts et Congo Requiem. Les deux romans sont bien ficelés, le découpage en courts chapitres bien fait. Le tout est haletant.

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

Jean a été déçu par la lecture de Bitna sous le ciel de Séoul de J.M.G. Le Clézio, auteur qu'il avait eu envie de découvrir suite à l'émission de Canal + "21 cm" qu'il  apprécie tout particulièrement. L'écriture est belle mais le roman n'a pas transporté Jean.

OPAC Détail de notice

 

 

Magda de Mazarine Pingeot a été un coup de cœur pour Mathilde.

Guillaume et Magda, couple tranquille de sexagénaire, découvre par la télévision que leur fille est accusée de terrorisme. Magda se remémore alors la fuite de son Allemagne natale et son passé, loin de la tranquillité apparente. Ce roman est profond, s'attarde sur la relation mère/fille, sur l'influence que les parents peuvent avoir sur les enfants. Le tout est servi par une belle écriture.

OPAC Détail de notice

Mathilde était précédemment tombée sous le charme de Les invasions quotidiennes où l'auteure décrivait, avec humour, sa vie quotidienne de mère séparée, complètement dépassée. 

OPAC Détail de notice

 

 

Barbara a été déçue par Mon frère de Daniel Pennac, auteur qu'elle apprécie beaucoup par ailleurs. L'écrivain ne s'intéresse à son frère qu'une fois ce dernier décédé. C'est artificiel et ennuyant.

OPAC Détail de notice

Barbara a lu La note américaine, livre-enquête  de David Grann, précédemment présenté au Club des Lecteurs. Les membres d'une tribu indienne, richissime car propriétaire d'une terre située au-dessus d'un gisement de pétrole, meurent assassinés. Hoover, futur créateur du FBI, enquête.

OPAC Détail de notice

 

 

 Maryse a lu Débâcle premier roman de Lize Spit et immense succès de librairie en Belgique et aux Pays-Bas. Ce roman, cruel, est bien maîtrisé, bien écrit mais très dérangeant à lire, insoutenable par endroits. Ames sensibles s'abstenir...

OPAC Détail de notice

 

 Maryse a lu un autre roman très noir : Tu ne tueras point d'Edna O'Brien. Même si certains passages sont insoutenables, le texte peut s'avérer très lumineux et poétique par endroits. Mary, jeune irlandaise de 14 ans est violée presque quotidiennement par son père. Après avoir tenté de se réfugier au couvent, elle est ramenée près de son violeur à la mort de sa mère. Enceinte, elle décide de fuir se faire avorter en Angleterre mais sera rattrapée et en proie à l'opprobre dans cette Irlande rurale puritaine.

OPAC Détail de notice

 

Maryse a été déçue par la fin de My absolute Darling de Gabriel Tallent, qu'elle a trouvé artificielle. Julia est une jeune fille de 14 ans, vivant dans les bois de Californie avec son père incestueux. Son seul horizon social est le lycée où elle ne brille guère par ses résultats. Un jour, elle fait la connaissance de Jacob, un jeune lycéen qui va lui donner la force de s'affranchir de ce père abusif.  C'est un livre éprouvant, phénomène éditorial aux Etats-Unis en 2017

OPAC Détail de notice

 

 

Sylvie a eu un coup de coeur pour La vraie vie d'Adeline Dieudonné. Ce premier roman a eu le prix du Roman Fnac 2018. Ce roman décalé, aux chapitres très courts, est haletant. La tension monte au fur et à mesure, la violence est exacerbée. C'est positif et poignant.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir