En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18 h à 20 h et vous propose ses coups de coeur.

OPAC Détail de notice

Marie-Louise a aimé Baguettes chinoises de Xinran, basé sur des fais réels.

Dans la Chine des années 1990-2000, trois jeunes sœurs quittent leur campagne natale pour tenter leur chance à Nankin. Ses jeunes filles se nomment Trois, Cinq et Six selon leur rang dans la fratrie. Elles n'ont pas mérité de nom puisque les filles (= baguettes) n'ont pas de valeur et sont jetables en comparaison au fils (=poutre) vainement attendu par leur père, qui, lui, aurait représenté la solidité du foyer.

Trois est engagée dans un restaurant, Cinq, un peu simplette, est assistante dans un établissement de bain et Six travaille dans un salon de thé et de lecture. Le décalage entre la campagne et la ville est énorme et les trois sœurs, un peu perdues au départ, vont montrer une grande détermination et une grande faculté d'adaptation. Et leur père sera obligé de réviser -un peu- son jugement....

C'est un récit ahurissant à bien des égards, nous dit Marie-Louise, mais très intéressant.

 

Marie-Louise a également apprecié Chronique des Clifton, saga familiale en sept tomes, qui s'étend du début  du XXè siècle à nos jours (à emprunter par RéVOdoc).

Au menu: secrets de famille, personnages attachants, rebondissements de dernière minute, de quoi tenir en haleine jusqu'à la fin... C'est vraiment plaisant à lire.

 

Marie-Louise a lu Le poète de Michael Connelly (à emprunter par RéVOdoc).

Un policier, chargé d'une affaire de meurtre, est retrouvé mort dans sa voiture avec, à ses côtés, un poème d'Edgar Allan Poe. Son frère, journaliste, est persuadé que la mort n'est pas naturelle et convainc le FBI d'ouvrir une enquête. Le roman est bien ficelé et le suspense est présent tout au long du roman.

 

Enfin, Marie-Louise a aimé La poursuite du bonheur de Douglas Kennedy (à emprunter par RéVOdoc). Récit émouvant, ce que confirme Stéphanie, très touchée par cette lecture).

Le roman s'ouvre sur l'enterrement de Dorothy, la mère de Kate. Une mystérieuse inconnue, qui assiste aux funérailles, lui dévoile un secret sur son père. Poignant.

 OPAC Détail de notice

 

Elyane a lu le beau roman de Laurent Gaudé Le soleil des Scorta, grande saga familiale de 1870 à nos jours. Le patriarche est un bandit de grand chemin de la région des Pouilles, en Italie. Le style est aiguisé, agréable. Lhistoire est prenante. Ce roman avait obtenu le prix Goncourt en 2004.

 

Elyane a lu Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie qu'elle a trouvé très intéressant et étonnant.

Americanah, c'est le nom donné aux nigérians qui ont tenté l'aventure aux Etats-Unis avant de revenir au Nigéria pour faire fortune ou réaliser leurs rêves.

Alors que la couleur de sa peau n'avait jamais posé de questions à Ifemulu, la voici confrontée au racisme dans une société où seuls les blancs tirent leur épingle du jeu. Elle a énormément de difficultés à s'adapter dans cette société repliée sur elle-même.

 

OPAC Détail de notice

Catherine a aimé Au piano de Jean Echenoz, lu précédemment par Olivier, qu'elle a trouvé surprenant.

Elle a également lu Seul demeure son parfum, roman policier « qui ne fait pas peur » de Hua Feng (à emprunter par réVOdoc), présenté le mois dernier par Olivier, dont l' écriture est agréable.

OPAC Détail de notice

Catherine a aimé Le grand loin où l'on retrouve après lune captive dans un œil mort la plume acide de Pascal Garnier. L'humour noir est toujours présent, c'est loufoque, bref cela a plu à Catherine !

Marc, divorcé, décide de tout plaquer et de partir en compagnie de sa fille, récupérée à l'asile au passage, pour un tour de France. La gentille escapade tourne au road movie inquiétant avec toutes ces personnes qui disparaissent sur leur passage…

 

OPAC Détail de notice

Catherine, après Jean le mois dernier, s'est laissée tenter par la lecture de Bitna sous le ciel de Séoul de JMG Le Clézio qu'elle a trouvé poétique. L'atmosphère de Séoul est bien rendue. Olivier qui l'a lu également a trouvé l'écriture creuse, plate et sans attrait.

 

Olivier a lu l'homme de Saint Petersbourg (à emprunter par RéVOdoc) de Ken Follett. Le prince Orlov, neveu d'un aristocrate britannique et émissaire du tsar est envoyé à Londres pour tenter de rapprocher les deux empires. Un anarchiste russe est résolu à l'assassiner. Ce roman haletant est bien mené, très vivant. Le rythme est soutenu et il a beaucoup plu à Olivier.

OPAC Détail de notice

Maryse s'est intéressée à Ma dévotion de Julia Kerninon, auteur qui nous avait impressionnés avec son roman Buvard.

Helen et Frank ont maintenant 80 ans quand ils se rencontrent, par hasard dans les rues de Londres, 23 ans après leur rupture. Helen va imposer à Frank le récit de leur vie ensemble, eux qui ont été meilleurs amis, amants épisodiques. Helen a toujours soutenu Frank, c'est elle qui a lancé sa carrière, elle qui a subvenu à ses besoins, elle qui lui a été entièrement dévouée. Transparaît en filigrane l'égoïsme et l'égocentrisme de Frank. Ce roman est original, se lit très bien, interroge la création littéraire. C'est l'histoire d'un amour. Un grand roman nous dit Maryse.

 

OPAC Détail de notice

 Stéphanie qui avait beaucoup aimé D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan a adoré Les loyautés du même auteur dont nous avions déjà parlé lors d'une précédente rencontre.

 OPAC Détail de notice

Et ce mois-ci Stéphanie s'est plongée dans L'ombre du vent de Carloz Ruiz Zafon avec délectation.

Dans le Barcelone d'après guerre, un père emmène son fils dans le Cimetière des Livres Oubliés. Là, le jeune garçon est chargé par le gardien des livres rares de choisir un livre qui va l'entraîner dans des aventures extraordinaires. Beaucoup de rebondissements dans ce roman palpitant.

 

OPAC Détail de notice

Ingrid revient sur la série L'amie prodigieuse de Elena Ferrante qui l'a beaucoup marquée. Cette série a rencontré un grand succès mondial. Cette tétralogie, déjà présentée au Club des lecteurs ne fait pas l'unanimité, certains d'entre nous lui trouvant des longueurs et un foisonnement de personnages un peu indigeste...

L'histoire de l'amitié entre Elena et Lila débute dans le Naples des quartiers pauvres des années 50. L'histoire est sous tendue par la violence, le machisme, l'omniprésence de la mafia et cette volonté d'émancipation qui anime nos deux héroïnes.

Les scènes de ménages y sont particulièrement savoureuses. Ingrid a vécu dans l'histoire, s'est attachée aux personnages. Tout au long de cette amitié qui s'étend sur des décennies, le monde a changé notamment le rôle des femmes et les rapports parents-enfants sans parler du mode de vie. Le style est sans surprise mais efficace. Le troisième tome comporte des longueurs mais le quatrième est à ne manquer sous aucun prétexte !!!

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir