En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

 

Le club des lecteurs se réunit une fois par mois le vendredi de 18h à 20h et vous propose ses coups de coeur

 

Ce mois-ci, Jean a été déçu par Magda de Mazarine Pingeot, précédemment présenté au club. Il l'a trouvé peu original, écrit dans un style ampoulé.

 OPAC Détail de notice

Jean a lu assez de bleu dans le ciel de Maggie O'Farrell qu'il a trouvé fade. L'auteur nous présente une galerie de personnages complexes sur plusieurs générations et plusieurs pays pour disséquer la vie d'un couple qui s'éloigne.

OPAC Détail de notice

Et enfin, il a lu La place de Annie Ernaux, prix renaudot 1984, dans lequel l'auteur raconte son enfance, dans un style haché, avec des parents modestes pour lesquels elle n'est pas tendre.

OPAC Détail de notice

Maryse nous présente Un monde à portée de main,roman d'initiation de Maylis de Kerangal. Une jeune fille veut apprendre l'art du trompe-l'oeil et découvrira, grâce au travail intense pratiqué en groupe, une autre vision du monde qui lui permettra de s'émanciper et d'intervenir sur des chantiers à l'étranger. Le roman est très détaillé.

OPAC Détail de notice

 Elyane a dû arrêter sa lecture de La porte des enfers de Laurent Gaudé, trop démoralisant à son goût. Elle avait pourtant beaucoup apprécié Le soleil des Scorta. Ici l'auteur conte la vengeance d'un père dont le fils est mort d'une balle perdue à Naples dans les années 1980.

OPAC Détail de notice

En revanche, Elyane a aimé un paquebot dans les arbres de Valentine Goby qui est une rétrospective des années 1950. Le livre est intéressant et les personnages attachants.

OPAC Détail de notice

Annie a lu Frappe-toi le cœur de Amélie Nothomb, dont le titre est une référence aux vers de Musset "Frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie. C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour". L'auteur y aborde le manque d'émotion d'une mère pour sa fille qui va se muer au fil du temps en jalousie maladive. Le portrait psychologique des personnages est très fouillé. Très intéressant.

OPAC Détail de notice

Françoise a été déçue par Le guetteur de Christian Boltanski, roman dans lequel l'auteur raconte sa mère. Françoise avait beaucoup aimé La cache, son précédent ouvrage.

OPAC Détail de notice

Françoise a lu et apprécié deux romans de l'irlandaise Edna O'Brien.

Le premier Les petites chaises rouges s'attache au personnage de Fidelma, jeune et belle irlandaise mariée qui affronte le regard de la société lorsqu'elle tombe amoureuse d'un autre homme. Cet homme se révèle être un monstre, un criminel ayant massacré de très nombreux hommes, femmes et enfants en ex-Yougoslavie. Roman très dur mais émouvant.

OPAC Détail de notice

Le second, Tu ne tueras point souligne l'hypocrisie de la société irlandaise rurale qui sous couvert de d'opposition à l'avortement et défense de la religion laisse commettre de terribles atrocités. Le roman est dur mais poétique.

OPAC Détail de notice

Olivier a aimé Rebecca de Daphné Du Maurier. Ce roman, devenu classique est riche en suspense. Les dialogues et Les descriptions sont superbes.

 OPAC Détail de notice

Catherine a trouvé Carnaval noir de Metin Arditi peu intéressant. Cette histoire parallèle sur l'intégrisme religieux du XVIe siècle et de nos jours provoque une impression de déjà-lu.

OPAC Détail de notice

Catherine a en revanche beaucoup apprécié Le roman de la momie, grand classique de Théophile Gauthier. Roman très fouillé sur l'Egypte antique.

 

Stéphanie continue sa lecture de l'œuvre de Carlos Ruiz Zafon avec Le jeu de l'ange. Roman à suspense à lire!

OPAC Détail de notice

Autre roman haletant, policier celui-ci : Helena de Jeremy Fel. Même si Stéphanie a aimé, elle ne voit pas trop où l'auteur a voulu aller...

OPAC Détail de notice

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir