Le club des lecteurs vous propose ses avis de lectures du mois de janvier.

 

 

 OPAC Détail de notice

Catherine et Olivier ont apprécié un roman de jeunesse de Lemaitre, "Le serpent majuscule". L'auteur offre ce roman noir en guise de cadeau d'adieu à ses fans de polars et c'est plutôt décapant. Les personnages sont atypiques, en particulier Mathilde, une vieille dame à la gachette facile redoutable dans sa folie. 

 

OPAC Détail de notice

Autre roman léger et agréable, présenté lors d'un précédent club de lecteurs : "La princesse au petit moi" de Jean-Christophe Rufin : le prince du Starkenbach fait appel à Aurel Timescu, vice-consul loufoque pour retrouver la princesse. Cette enquête, aux multiples rebondissements va le mener jusqu'en Corse. Bon moment de détente.

 

 OPAC Détail de notice

Catherine et Olivier ont lu à leur tour, "Artifices" de Claire Berest déjà présenté au club des lecteurs. Ils en ont apprécié l'intrigue. Depuis sa suspension, un policier parisien vit reclus. Des événements étranges survenus dans des musées le forcent à  mener une enquête qui le conduira à une artiste contemporaine internationale.

 

 

Catherine et Olivier ont lu Casa Triton de Kjell Westo (à emprunter par ReVOdoc) . Le célèbre chef d'orchestre Brander s'est fait construire une somptueuse maison sur un île de l'archipel d'Helsinki. Il fait connaissance de son voisin Lindell et ils vont apprendre à se connaître. Belle étude psychologique de personnages très différents les uns des autres, surtout dans le monde musical. Catherine et Olivier ont aimé mais ont cependant regretté des longueurs. 

 

 

Coup de coeur de Catherine et Olivier pour "la sonate oubliée" de Christiana Moreau ( à emprunter par ReVOdoc).
Lionella, jeune violoncelliste belge de 17 ans, va se présenter au grand concours Arpèges, pour lequel elle voudrait se démarquer avec une oeuvre singulière. Son ami Kevin lui offre un coffret en métal qu'il a trouvé dans une brocantei, Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi, et qui va changer son futur en la plongeant dans la vie "du prêtre roux"  et de sa jeune élève, Ada, pensionnaire de l'Ospedale della Pieta à Venise.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Véritable coup de coeur d'Annie "s'adapter" de Clara Dupont-Monod dépeint l'histoire d'une famille des Cévennes qui va devoir "s'adapter" à l'arrivée d'un troisième enfant "différent".
Les narratrices de ce récit sont les pierres de la vieille maison qui, en témoins de la vie qui passe,  racontent comment les parents et les deux premiers enfants de la famille ont un rapport différent avec l'enfant singulier.
Annie a beaucoup aimé ce roman lumineux, sensible et délicat qui parle d'une façon originale et avec une grande douceur des moments de vie au sein d'une famille obligée de vivre avec le handicap.
Très belle écriture et trois prix mérités : Prix Goncourt des lycéens, prix Femina et prix Landerneau.
 
 
OPAC Détail de notice
 
 Annie a aimé "L'autre fille" petit texte autobiographique de Annie Ernaux. L'auteure écrit à sa soeur  décédée en 1938, à l'âge de six ans, seulement deux ans avant sa naissance. Elle ne l'a donc pas connue.
Elle a découvert ce secret de famille par hasard à l'âge de dix ans et nous parle du chagrin de ses parents ainsi que du poids des non dits sur la construction de l'individu.
C'est un très beau récit,  touchant et très intime qui a permis à Annie de découvrir un peu plus cette écrivaine qu'elle apprécie.
 
 
Annie a eu un autre coup de coeur pour "La parade des enfants perdus" de Pam Jenoff (à emprunter par ReVOdoc).
Ce roman raconte l'histoire de deux jeunes femmes pendant la seconde guerre mondiale. La première Astrid alias Ingrid est une jeune femme juive mariée à un officier allemand. 
La deuxième Noa est une jeune hollandaise à l'histoire de vie difficile qui va tout faire pour sauver un bébé juif. Deux femmes fortes auxquelles je me suis attachée.
Le cadre de ce récit est assez original puisqu'il se situe dans le milieu du cirque. Annie a beaucoup aimé cette histoire tirée de faits réels et où on passe par toutes sortes d'émotions différentes, la tristesse, l'horreur même parfois, la déception aussi mais aussi la fascination, l'admiration et l'espoir malgré tout.
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
Le narrateur de "Paris-Brest" de Tanguy Viel nous parle de sa famille avec laquelle il a des rapports plutôt tendus, pas très chaleureux (c'est le moins que l'on puisse dire ...) beaucoup de non dit entre les membres de cette famille ...
Aucun des personnages de cette histoire n'est très attachant mais Annie a eu envie de lire la suite pour savoir jusqu'où l'auteur va nous emmener. 
Le père est impliqué dans un scandale financier et  pour échapper à la vindicte, les parents doivent déménager vers le sud ouest. 
La mère bourgeoise est très hautaine et n'aime pas les pauvres. La grand mère veuve épouse un vieil homme très riche et par chance en hérite très vite ... un univers assez glauque.
Le suspense monte au fil du récit et l'intrigue est bien construite.
 
 
OPAC Détail de notice
 
 Annie a beaucoup aimé "Soleil amer" de Lilia Hassaine découvert grâce au club des lecteurs.
 
Ce roman s'étend sur quatre décennies de l'histoire de la décolonisation en nous racontant l'histoire poignante d'une famille algérienne qui vient s'installer en région parisienne. 
Le déchirement du déracinement mais également l'espoir d'une vie meilleure, le racisme mais aussi de belles rencontres, la force et l'opiniâtreté des femmes, toutes ces réalités sont présentes dans ce récit.
 
 
 OPAC Détail de notice
 
Marc est un photographe riche et célèbre. Il a quatre amis dont il a organisé la vie autour de lui et à qui il demande d'être témoins à son mariage avec une jeune fille chinoise. Ils sont étonnés par cette décision, Marc étant un séducteur impénitent. Quelques jours avant le mariage, Marc se tue dans un accident de la route. La jeune promise est dans l'avion et les quatre amis se voient dans l'obligation de l'accueillir et de lui apprendre la terrible nouvelle avec ménagement ... mais comment ?
Annie été séduite par "Les témoins de la mariée" de Didier Van Cauwelaert, roman fantaisiste plus profond qu'il n'en a l'air et qui traite de l'amitié et de la complexité des rapports humains.
Encore un roman aimé par le club des lecteurs !
 
 
 
OPAC Détail de notice
 
Coup de coeur commun de Françoise, Maryse et Stéphanie pour "Blizzard" déjà présenté au club des lecteurs et dont l'auteure viendra à la médiathèque le samedi 26 mars 2022.
En Alaska, une famme, accompagnée d'un enfant sort dans le bizzard. Il lui lâche la main et disparaît. Dans cet environnement hostile où tout se confond, les personnages, ambigus, reviennent sur leur passé. L'ambiance est étouffante. L'auteure a su mener avec rigueur un roman plein de suspens.
 
OPAC Détail de notice
 
Grosse déception en revanche de Françoise pour "Satisfaction" de Nina Bouraoui. Si les paysages de l'Algérie sont bien représentés, l'histoire est moins intéressante. Le personnage principal envie tout le monde et s'ennuie (et a par la même occasion beaucoup ennuyé Françoise...).
 
 
OPAC Détail de notice
 
Coup de coeur unanyme de Françoise, Florence  et Stéphanie pour le dernier roman de Edouard Louis "Changer : méthode". Edouard Louis continue le récit de sa transformation, d'une enfance défavorisée intellectuellement et socialement dans la Somme aux grandes écoles à Paris vécue comme une revanche sur son passé. Cette transformation est vécue comme une libération, il est enfin apaisé et ne se voit plus comme un usurpateur, transfuge de classe. Très bien écrit.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Christine a été déçue par "La Datcha" de Agnès Martin-Lugand.
Jo et Macha possède une ferme qu'ils ont transformé au fil du temps en magnifique auberge dans le Lubéron. Une femme en errance arrive dans l'auberge et Jo lui propose un travail de femme de chambre. Elle s'y reconstruit. L'aspect psychologique des personnages est tout en finesse mais l'ensemble, qui pourtant débute bien, devient vite lassant et finit par s'essouffler. La fin à l'eau de rose n'est pas très crédible et même si le roman est bien écrit il n'en demeure pas moins décevant.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Florence a aimé le classique de Honoré de Balzac "Eugénie Grandet" . La description de la société bourgeoise de province y est acerbe. Le père d'Eugénie Grandet est très riche mais fait vivre sa maisonnée dans la misère. Eugénie est courtisée par de nombreux notables qui en ont après sa future fortune. Florence a été très touchée par cette femme au destin tragique en proie à une immense solitude et un ennui profond.
 
 OPAC Détail de notice
 
Bien qu'"Alex" ne soit pas, selon Florence, le meilleur titre de Pierre Lemaître, la fin est imprévisible et savoureuse. 
La police est déjà à la recherche d'un tueur en série  qui fait couler de l'acide dans la gorge de ses victimes lorsqu'Alex est enlevée et séquestrée. 
Thriller jubilatoire.
 
OPAC Détail de notice
 
Françoise conseille également "Robe de marié" du même auteur.
 
OPAC Détail de notice
 
Florence recommande vivement aux amateurs de thriller la trilogie haletante de Patrick Bauwen dont le dernier volume se déroule à Herblay. 
 
 
 
OPAC Détail de notice
Camille Emmanuelle est la femme du dessinateur Luz ayant échappé de justesse à l'attentat de Charlie Hebdo parce qu' il était en retard ce matin-là. Dans "Ricochets", elle témoigne de que c'est qu'être une victime par ricochet, la culpabilité d'être affectée par les attentats, d'en être une victime sans pour autant avoir perdu un être cher. Camille Emmanuelle livre un beau et vibrant témoignage qui a touché Stéphanie.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Stéphanie a adoré "Les promises" de Jean-Christophe Grangé, excellent thriller dont l'intrigue se situe lors de la montée du nazisme et la guerre en Allemagne. Des femmes de hauts dignitaires nazis sont retrouvées assassinées et atrocement mutilées. Un membre de la Gestapo mène l'enquête mais sa marge de manoeuvre est étroite puisqu'il doit rester discret et ne pas ébruiter les meurtres.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Stéphanie conseille "Les envolés" de Etienne Kern, déjà présenté au club des lecteurs. Franz est un couturier venu de Bohême, installé à Paris. Par amour, il tente de créer le premier parachute et sautera de la tour Eiffel en 1912. Sa mort est filmée en direct. Les personnages de ce roman bien écrit sont attachants, l'auteur, qui s'y dévoile également. 
 
 
OPAC Détail de notice
Dans "Son fils", Justine Lévy évoque la vie d'Antonin Arthaud (1896-1948), écrivain, dramaturge, acteur...à travers le journal intime qu'aurait tenu sa mère Euphrasie Artaud.
Un journal fictif mais attentif à l'exactitude des faits. Elle voit en son fils un être d'exception, un génie promis à un brillant avenir; même si elle ne le comprend pas, elle est prête à tout pour l'aider, le soutenir car elle aime son "Nanaqui", son petit garçon...Mère exemplaire ? On découvre une mère possessive, abusive, redoutant que des amis, des femmes lui volent son fils. Le journal révèle ses inquiétudes, ses angoisses, ses regrest et sa propre culpabilité : tous les traitements infligés à Antonin dès son enfance (morphine, arsenic, injections de mercure) pour atténuer ses souffrances et ses troubles du comportement. Une mère "folle de douleur" et étrange presque monstrueuse.
Un roman bref qui dépeint les conditions de vie déplorables dans les asiles et hôpitaux psychiatriques, que son fils a fréquentés et où il a subi des traitements à la limite de la torture qui a plu à Maryse.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Le premier roman de Maud Ventura "Mon mari" (le "mon" est capital) présente une narratrice qui a tout pour être heureuse : un mari parfait, deux beaux enfants, un métier qu'elle aime (professeur d'anglais et traductrice), une belle maison...Mais après quinze ans de vie commune, elle est toujours follement amoureuse de son mari. Comme au premier jour. Un problème...
Chaque chapitre est un jour de la semaine (associé à une couleur qu'elle a choisie), une semaine type sans doute car cette femme contrôle tout. sa principale obsession : son mari qu'elle observe sans cesse ; elle imagine ses rêves, devine ce qu'il ne dit pas, quelle est son humeur en fonction de la musique qu'il choisit, commente sa façon de s'habiller, déortique le moindre geste, fouille ses poches...Quant aux enfants, même si elle les aime, ils la gênent dans sa volonté de "fusion" avec son époux. En femme bien organisée, elle tient un carnet où elle note les fautes de son mari et les peines à lui infliger ou les pièges à lui tendre.
Maryse a trouvé ce roman très drôle sur le couple, sur l'amour comme une fin en soi et l'auteure a suffisamment d'humour (souvent noir) pour entraîner le lecteur vers un épilogue inattendu, merveille de duplicité.
 
 
OPAC Détail de notice
 
Brigitte a lu "Une bête aux aguets" de Florence Seyvos, déjà présenté lors d'un précédent club des lecteurs.
Anna, douze ans, tombe sérieusement malade suite à une rougeole qui s'aggrave. Sa mère fait appel à un ami, un certain Georg, qui lui administre un produit qui la guérit. Mais elle se trouve astreinte de prendre toute sa vie une pilule bleue à jours réguliers.  Son comportement s'en fait ressentir. Elle entend des voix, elle peut entendre ce que les autres pensent, elle a la faculté de s'élever physiquement dans les airs. Elle a peur de ces changements qu'elle ne peut expliquer. Et si elle arrêtait de prendre les cachets ? Un récit qui nous emmène dans un univers paranormal ou psychotique. Se lit bien et vite. 
 
 
OPAC Détail de notice
 
Brigitte a été attirée par "Elma" de Eva Bjorg Aegisdottir numéro un des ventes en Islande.
Elma revient habiter dans sa ville natale après un abandon amoureux. Elle est affectée au poste de police local plutôt calme. Le cadavre d'une femme est retrouvé gisant au pied d'un phare. Cette femme se trouve être Élisabeth qui a aussi vécu enfant dans cette ville qu'elle avait quitté sans vouloir y revenir. L'enquête piétine. La narration est entrecoupée en parallèle par le récit à la manière d'un journal intime de ce qu'elle vit ou ressent Elisabeth petite.  Son père mort dans un naufrage, un petit frère mort bébé ensuite. Sa mère qui ne va plus s'occuper d'elle.  Elle boit, fume, fait des soirées de beuverie et Élisabeth doit s'enfermer dans sa chambre... que subit-elle ? A l'école elle n'aura qu'une amie, la douce Sara.  Au fil de l'enquête on découvre l'histoire de cette petite ville. Les non-dits. 
L'histoire est intéressante mais Brigitte n'y a pas trouvé de "plus" par rapport à d'autres livres de ce genre. Brigitte a  été surprise également par une enquête "molle" où la police a l'air de ne pas s'impliquer à fond. Et une fin qui l'a déçue. 
Dommage. 
 
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir