Le club des lecteurs vous propose ses avis de lectures du mois de décembre 2022.

 

Florence

"Dust", de Sonja Delzongle

Installée à New York, Hanah Baxter, profileuse française de renom qui traque les tueurs en série, est appelée en renfort par la police de Nairobi dont l'enquête piétine. Depuis plusieurs mois, on retrouve des croix de sang tracées dans la poussière, mais aucun cadavre. Crimes de psychopathe ? Meurtres rituels ? Sorcellerie ? Dès son arrivée au Kenya, Hanah découvre que des hommes et des femmes albinos sont massacrés à la machette. Cette double enquête conduira la profileuse aux confins de la folie humaine...

J’ai beaucoup aimé ce livre, car il se situe en Afrique. L’Afrique qui y est décrit n’est pas celle des cartes postales, mais des autochtones. L’’intrigue est très prenante, pleine de rebondissements. Un bon moment.

OPAC Détail de notice

 

"Les Roches rouges", de Olivier Adam

Il y a des vies comme des pièges. Des vies qui merdent.

Un peu fragile, un peu bizarre, Antoine ne fait pas grand-chose de la sienne.

Leila, jeune maman, vit sous la coupe d'un compagnon violent.

Un instant échappé, ces deux-là se sont rencontrés au Pôle emploi – passage obligé de leur banlieue grisâtre. Est-ce de l'amour, qui naît entre les deux jeunes gens ? Fuyant la brutalité de leur quotidien, les voilà sur les routes, direction le Sud, les calanques – ces roches rouges qui sont l'enfance d'Antoine.

Les livres d’Olivier Adam, pour moi ne sont pas synonymes de joie de vivre, très pessimistes, et mettant en exergue la vie des gens des banlieues périurbaines, avec toute sa morosité. Pourtant des romans plein d’empathie pour ces personnages, où l’on peut se reconnaitre. Un univers que j’aime beaucoup, à ne pas lire quand on a le « moral dans les chaussettes ». Pourtant, bien que ce roman ne se termine pas bien, il y a une note d’espoir. Les protagonistes ont évolué et grandi.

 

"Le suspendu de Conakry" de Jean-Christophe Rufin

Comment Aurel Timescu peut-il être Consul de France ? Avec sa dégaine des années trente et son accent roumain, il n'a pourtant rien à faire au Quai d'Orsay. D'ailleurs, lui qui déteste la chaleur, on l'a envoyé végéter en Guinée où il prend son mal en patience. Tout à coup survient la seule chose qui puisse encore le passionner : un crime inexpliqué. Un plaisancier est retrouvé mort, suspendu au mât de son voilier. Son assassinat resterait impuni si Aurel n'avait pas trouvé là l'occasion de livrer enfin son grand combat...

Un gentil policier, qui se laisse lire avec plaisir. Aurel Timescu mène l’enquête avec brio, un bon divertissement

 OPAC Détail de notice

 

 

Catherine et Olivier

"Loin" de Alexis Michalik : Catherine confirme le coup de coeur évoqué lors du précédent Club de Lecture.

OPAC Détail de notice

 


"Rouge Brésil", de Jean-Christophe Rufin : la conquête du Brésil par les français, en concurrence avec les portugais. Les conflits entre les catholiques et les protestants et entre les "civilisés" et les "indigènes". Un récit plus historique que roman d'aventure qui met au second plan l'histoire de deux adolescents embarqués avec un amiral singulier. Décevant!

OPAC Détail de notice

 


"Ailleurs", de Dario Franceschini : un père notaire mourant révèle à son fils le secret de sa vie et l'existence de 52 enfants, qu'il devra retrouver. Très bon roman avec plein de surprises jusqu'à la fin. Coup de coeur.

 

 

Christine

 "Le royaume désuni" de Jonathan COE

Il s'agit d'une saga familiale sur trois générations . L'auteur nous entraine dans un roman historique sur le Royaume Uni depuis le 8 mai 1945 jusqu'à nos jours. Les grands évènements du pays, qu'ils soient royaux ou économiques, sont relatés au travers de scènes familiales  à différentes époques . Le talent de l'auteur réside dans son style littéraire plein d'humour et de finesse, donnant aux lecteurs un aperçu amusant de "la personnalité britannique". Le Brexit, l'Europe et les Européens ne sont pas épargnés sous la plume de J. COE qui a écrit  avec LE ROYAUME DESUNI un roman très recommendable.

OPAC Détail de notice

 

 

Annie

"Quelque chose à te dire", de Carole Fives
 
Elsa, est une jeune romancière en mal d'inspiration. Divorcée et maman d'un petit garçon, elle va faire la connaissance d'un homme qui n'est autre que le mari veuf de son autrice favorite. Ils se rapprochent et une relation intime s'installe...
Ce roman est plaisant mais je n'y ai pas vraiment trouvé d'intérêt si ce n'est la fin. J'avais lu et apprécié "tenir jusqu'à l'aube", un de ses précédents écrits.
 
OPAC Détail de notice
 
 
 
"le livre des sœurs", d'Amélie Nothomb
 
Autre déception. Je n'ai pas réussi à entrer dans cette histoire. J'avais plutôt aimé le précédent de 2021,  "Premier sang".
 
OPAC Détail de notice
 
 
 
"Petite sœur", de Marie Nimier 
 
La narratrice nous apprend dès le début de l'histoire le décès de son frère quelques mois plus tôt. 
Il n'avait que 13 mois de moins qu'elle et pourtant il l'appelait "petite sœur". 
Pour raconter leur histoire, Alice suit le conseil avisé de sa grand-mère, s'éloigne et s'isole dans un appartement pendant l'absence de son propriétaire. 
L'écriture va lui permettre de parcourir leur enfance et surtout ce partage si singulier de leur histoire.
Dans son dernier livre, L'autrice visite la complexité des relations fraternelles avec beaucoup de sensibilité.
Très belle écriture pour ce roman très émouvant.
 
OPAC Détail de notice
 
 
 
 
Stéphanie
 
 
« L’enfant de février », d'Alan Parks

Suite de « Janvier noir », on retrouve l’inspecteur Harry McCoy et son adjoint Wattie. Charlie Jackson, star montante du football, est retrouvé assassiné sur le toit d’un immeuble, son corps mutilé avec l’inscription « bye bye » sur son torse. Il devait épouser la fille d’un gros bonnet du trafic de drogue. 
McCoy et Wattie mène l’enquête dans une Glasgow pluvieuse et plus noire que jamais.
Mon avis : j’ai autant aimé ce deuxième opus que le premier, je trouve les personnages toujours aussi attachants malgré leur noirceur.
 
OPAC Détail de notice
 

« She said », de Jodi Kantor et Meghan Twohey

L’enquête qui a révélé l’affaire Weinstein et fait exploser le mouvement Metoo.
Mon avis : j’ai aimé suivre pas à pas l’enquête des deux journalistes qui va de rebondissements en rebondissements au fur et à mesure que les victimes acceptent de témoigner.
 
OPAC Détail de notice
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir